Incendies en Gironde : un nouveau départ de feu devenu prioritaire à Vensac

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pascal Faiseaux .

Après Landiras et La Teste, 70 hectares ont été ravagés hier soir à Vensac près de Soulac-sur-Mer. Un nouveau départ de feu d'origine inconnue devenu prioritaire pour les pompiers qui ont tout fait pour éviter un troisième front d'incendie incontrôlable

Cette fois, c'est dans une forêt au Sud de Soulac-sur-Mer, sur la route de Grigots dans la commune de Vensac que le feu s'est déclaré hier lundi 18 juillet. Un feu qui s'est rapidement propagé. Dans la soirée, il avait déjà atteint 70 hectares et son ampleur avait nécessité l'évacuation des 320 résidents du camping de Tastesoule tout proche.

On ignore l'origine de ce nouveau départ de feu, mais il s'est déclaré à quelques centaines de mètres seulement de la déchetterie de Vensac. Dès qu'il a été connu, il est devenu prioritaire pour les pompiers qui tenaient à ne pas se faire déborder par un troisième nouveau front compliquant une situation déjà extrêmement tendue.

15 000 naturistes menacés

L'enjeu était surtout de faire barrage au niveau de la départementale 101 afin d'éviter que les flammes n'avancent vers les habitations et n'atteignent les 15 000 personnes qui occupent en ce moment le centre naturiste Euronat.

200 pompiers ont été mobilisés et avaient encerclé le sinistre sans pour autant parvenir à en venir à bout dans la nuit. Pour tenter de prendre le feu de vitesse, les renforts initialement prévus pour La Teste et Landiras ont été dirigés sur ce nouveau sinistre, épaulés par des moyens aériens. 

400 évacués d'urgence

Les 320 campeurs du camping de Tastesoule ont trouvé refuge dans les salles des fêtes de Vensac et de Vendays-Montalivet où ils ont été rejoints par une soixantaine d'habitants de la commune proche de Grayan-et-L'Hôpital, eux aussi évacués car menacés par les flammes qu'un vent de Sud-Est dirigeait vers eux.

Le feu fixé, mais toujours sous haute surveillance

Sans être totalement éteint, le feu a pu être déclaré fixé par les pompiers aux environs de 9h ce mardi matin. Mais plus d'une centaine d'hommes reste mobilisée sur le site pour éviter toute reprise possible. Une bonne nouvelle qui reste précaire, les départs de feu, y compris dans les départements alentours, étant toujours nombreux.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité