• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Incident à la Centrale du Blayais : un employé irradié

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

C'était le 18 août dernier. On l'apprend ce vendredi par un communiqué de l'ASN qui indique cette "exposition accidentelle" d’un travailleur d’une entreprise prestataire d’EDF à "une dose de rayonnements ionisants excédant une limite réglementaire".

Par CB

Pour l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), il s'agit d'un incident de niveau 2.

L’ASN a été informée le 21 août 2015 par EDF. Ce 18 août, lors du contrôle réalisé avant sa sortie de zone contrôlée, "une contamination a été détectée au niveau du menton de l’intervenant. Il avait auparavant été affecté à des activités de maintenance dans le cadre de la préparation de l’épreuve hydraulique d’un échangeur du circuit de contrôle volumétrique et chimique situé dans le bâtiment des auxiliaires de sûreté du réacteur 4 de la centrale nucléaire du Blayais".

L'intervenant a alors été pris en charge par le service de prévention des risques du site, qui a procédé aux opérations de décontamination. Le médecin du travail a ensuite évalué la dose reçue par le corps entier et la dose à la peau au niveau du menton.

D'après le communiqué, l’ASN a mené une inspection sur le site le 24 août 2015. "Les inspecteurs ont vérifié qu’EDF et l’entreprise prestataire avaient pris toutes les mesures nécessaires pour gérer l’incident de manière adéquate et pour en analyser les causes".

En raison du dépassement de la limite réglementaire de dose annuelle à la peau, EDF a proposé à l’ASN le classement de cet événement au niveau 2 de l’échelle internationale de gravité des événements nucléaires et radiologiques (INES) qui compte 8 niveaux, de 0 à 7.

L’ASN confirme le classement de cet incident au niveau 2.



Sur le même sujet

Convention Education nationale - Seaska

Les + Lus