Lacanau : opération de dépistages d'urgence après la découverte de plusieurs clusters

Un centre de dépistage, a été monté en urgence ce 12 juillet à Lacanau. C'est une décision de l'ARS, conjointement avec la préfecture et la ville, pour casser la chaîne de contaminations. Ce lundi, parmi les candidats au test, la plupart connaissait un cas positif dans leur famille ou au travail.
Les trois points de dépistages à Lacanau seront ouverts à tous pendant au moins une semaine.
Les trois points de dépistages à Lacanau seront ouverts à tous pendant au moins une semaine. © E.Arnould

La perspective d'une quatrième vague inquiète les scientifiques en raison du variant Delta qui commence à gagner du terrain et plus seulement dans les Landes.

Plusieurs foyers de contamination détectés à Lacanau, dans un camping, un restaurant et un hôtel qui a décidé de fermer par mesure de précaution, mais aussi parmi la population. 

En plein début de saison touristique, alors qu'on attend encore beaucoup de monde pour les vacances sur le littoral médocain, il ne faudrait pas que les contaminations explosent. Car si la population à Lacanau est d'une peu plus 4400 habitants, la station balnéaire fait le plein chaque été avec près de 80 000 visiteurs.

Le centre de dépistage est ouvert au moins pour une semaine dans la salle polyvalente Lescoure à Lacanau océan.
Le centre de dépistage est ouvert au moins pour une semaine dans la salle polyvalente Lescoure à Lacanau océan.

Un centre de dépistage Salle Lescoure

L'Agence Régionale de Santé, d'un commun accord avec la préfecture et la ville, a donc décidé de monter en urgence ce centre de dépistage (salle Lescoure) où chacun peut venir sans rendez-vous, qu'il soit Canaulais ou nous, vacciné ou non...

Ce lundi matin, dès l'ouverture, une quinzaine de personnes attendait. Des cas contacts, ou presque, qui veulent être rassurés. Pour l'une, sa fille venait d'être testée positive, pour l'autre, il s'agissait d'un collègue de travail...

Jules Henderson, responsable du centre de dépistage de Lacanau : "Nous ici, on fait des tests antigéniques. Donc avec des résultats en 15 minutes (...). S'il s'avère être positif, on fera un PCR derrière qui sera envoyé pour le "criblage" (...) pour savoir si c'est un variant ou pas..." Et à l'heure actuelle c'est essentiellement le variant Delta qui est bien-sûr recherché car il est bien plus contagieux.

Regardez le reportage d'Elsa Arnould et Sébastien Delalot.

durée de la vidéo: 01 min 34
Lacanau : opération de dépistages d'urgence après la découverte de plusieurs clusters

 Le centre va poursuivre le dépistage toute la semaine, voire plus si nécessaire.

Plus de contrôles

C'est à la suite d'un premier foyer de contamination détecté parmi les maîtres-nageurs sauveteurs la semaine dernière mais aussi cet hôtel , plus récemment, qui a dû fermer ses portes, que cette opération a été décidée. Des contaminations qui tombent vraiment mal en ce début du mois de juillet. La ville ne veut pas que la saison soit mise en péril par des comportements de relâchement qui sont, semble-t-il, à l'origine de ces contaminations.

Pour le maire de Lacanau, Laurent Peyrondet, il faut que chacun se responsabilise : "bien-sûr c'est important, c'est inquiétant. C'est pas des cas graves, c'est des jeunes (...)Il faut qu'ils comprennent qu'il faut qu'ils aillent se faire vacciner et que les distanciations sociales soient appliquées, et c'est pas le cas, donc on va renforcer les contrôles!"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société littoral aménagement du territoire environnement