Le massif des Landes de Gascogne, plus grande forêt artificielle d'Europe et filière économique majeure en Aquitaine

Publié le Mis à jour le
Écrit par Avec AFP

Le massif forestier des Landes de Gascogne, où près de 530 hectares de pinède ont brûlé depuis vendredi en Gironde, est la plus grande forêt artificielle d'Europe, constituée d'un million d'hectares de pin maritime.

Bordée par l'Océan atlantique, elle forme un vaste triangle couvrant trois départements (Gironde, Landes et Lot-et-Garonne) et représente près de 60% des surfaces boisées de la région Aquitaine composée de trois ensembles forestiers distincts avec le massif périgourdin, au nord-est, à base de chêne et de châtaignier, ou le massif pyrénéen, au sud, à base de hêtre, de chêne et de quelques résineux.


L'activité forestière comparable au secteur du vin de Bordeaux



Plus grande forêt artificielle d'Europe, elle a été amorcée dès le XVIIIe siècle pour stopper la progression des sables mobiles et assécher les sols de marais, le pin maritime étant très absorbeur d'eau.

L'activité économique générée par la filière forêt-bois-papier en Aquitaine est comparable à celles des secteurs de l'aéronautique ou du vin de Bordeaux. La forêt est découpée en parcelles du même âge et donc de même taille, qui sont séparées par de larges coupes ou chemins destinés à limiter la propagation des incendies et faciliter l'intervention au sol des pompiers, appelés pare-feux.


Près de la moitié du bois d'industrie français



Dans le massif des Landes de Gascogne 92% des propriétaires sont des personnes physiques. Ils possèdent 73% des surfaces, soit une superficie de 38 ha en moyenne, et vivent à proximité de leur forêt.

L'Aquitaine et ses trois massifs fournissent 48% des bois d'industrie français. Les Landes contribuent très largement à cette production avec une moyenne de 4,1 millions de mètres cubes. En 2009, ce chiffre s'est élevé à 10,5 millions de m3 en raison de la tempête Klaus qui, en janvier 2009, avait détruit 220.000 ha à plus de 40%.

Le pin landais est valorisé soit en papier, carton, panneau de particules, soit en caisse d'emballage, soit parquet, lambris ou panneau.