Libourne : plus rapide et gratuit, le nouveau réseau Calibus séduit les usagers

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Deux semaines après le lancement des nouvelles lignes de bus dans l'agglomération de Libourne, le réseau Calibus, entièrement gratuit, semble séduire de nombreux Libournais

Par MK avec J-C . Lacoste

A Libourne, et dans toute son agglomération, plus besoin de valider pour entrer dans le bus. Depuis le 2 septembre, la gratuité des transports en commun, qui existait déjà à Libourne, s'applique désormais dans les 45 communes du Libournais. 

De Saint-Denis de Pile à Saint-Quentin de Baron, en passant par Mélissac et bien évidemment le cœur de Libourne, ce sont donc quatre lignes urbaines, cinq lignes non urbaines et cinq lignes dites de "transport de proximité" qui constituent cette nouvelle offre de transports.
 

Une application pour s'y retrouver

Et le mieux pour s'y retrouver, c'est encore de télécharger l'application, comme le rappellent les agents de la communauté d'agglomération, encore présents en ce début de semaine aux arrêts de bus. 
Une présentation de l'application, du plan du réseau et des horaires pour familiariser le public, ravi de cette initiative. "C'est très pratique, reconnaît une usagère. Quand je descends du train, je prends le bus. Et la gratuité… c'est juste exceptionnel ! "


"L'application nous donne une visibilité sur toutes les lignes du réseau, renchérit un adolescent. Ca nous permet de savoir quand le bus va passer, ou il va passer… C'est beaucoup plus rapide qu'avant, et c'est gratuit. Pour moi qui suis étudiant et n'ai pas beaucoup d'argent pour me déplacer, c'est beaucoup plus simple".

 

Bus à la demande

Pour les communes rurales, comme Porchères, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Libourne, Calibus propose un système de bus à la demande. Une réservation doit s'effectuer au plus tard la veille du voyage, auprès de la Cali. Le système n'en est qu'au stade de l'expérimentation, mais séduit déjà les personnes âgées dans leurs déplacements. 
 

Attractivité

Le coût du réseau : 4,5 millions d'euros par an, assumé en partie par les entreprises de l'agglomération. "C'est également assuré par l'imposition des ménages, mais c'est aussi une attractivité offerte pour le territoire. C'était un besoin fort repéré sur le territoire, et la richesse amène la richesse", veut croire Fabienne Fonteneau, maire de Saint-Denis de Pile et vice président de la Cali aux transports.

L'agglomération espère d'ici un an atteindre le million de passagers.


Voir le reportage de France 3 Aquitaine
 
Libourne : "pratique" et gratuit, le nouveau réseau Calibus séduit les usagers

Sur le même sujet

Accident entre un TER et un camion à Varzay (17)

Les + Lus