Libourne : à la ferme de la Barbanne, les vols de légumes n'en finissent plus

© maxppp
© maxppp

À Libourne, dans la ferme animalière de la Barbanne, les légumes disparaîssent en nombre. La cause ? Des vols intempestifs de visiteurs.  

Par Anissa Harraou

Cela fait plusieurs années que ça dure, mais l'été la situation s'aggrave. À la ferme animalière de la Barbanne de Libourne, les légumes disparaîssent mystèrieusement : volés par des gens mal intentionnés, qui profitent que la ferme soit ouverte au public pour emporter betteraves, salades ou citrouilles.

Un joli potager de 140 m² se trouve près du poulailler de la ferme animalière de la Barbanne. Il a été créé il y a trois ans, notamment par des jeunes du service civique. Les légumes qui y poussent servent à nourrir les cochons, poneys, lapins de la ferme ou les enfants lors de visites d'école. Seulement à certaines périodes de l'année, des légumes disparaissent, volés. Pas très discrets, les voleurs laissent des trous dans sillons au moment de l'arrachage des légumes.

Le personnel de la ferme en est sûr : les voleurs profitent du fait que la ferme soit ouverte au public de 9h à 19h tous les jours de la semaine. Des agents municipaux entretiennent le site mais ne sont pas là 24h sur 24. Suivant la saison, les légumes sont replantés, sinon ils sont perdus. Au total, c'est une bonne centaine de légumes qui disparaît chaque année. Alors que la ferme souhaite devenir autosuffisante en ce qui concerne l'alimentation des animaux.

Le gérant de la ferme réfléchit à installer un panneau pour sensibiliser les visiteurs. Mais par précaution, il a quand même fait pousser ses dernières citrouilles dans un enclos grillagé... pour anticiper la période d'Halloween.

Sur le même sujet

Enedis oblige chaque bayonnais à s'équiper du compteur Linky malgré l'accord conclu en mai dernier

Les + Lus