Médicaments aromatisés : attention aux dérives, prévient Michèle Delaunay

Médicaements aromatisés : attention aux dérives marketing, prévient Michèle Delaunay

Efferalgan « capuccino »,  le Fervex « framboise », Smecta « fraise ». Les médicaments aromatisés sont en plein essort et la député Michèle Delaunay s'en inquiète. Elle a alerté la ministre de la Santé Marisol Tourraine. 

Par France 3 Aquitaine

"S’il peut être pertinent de donner une saveur agréable pour les enfants en bas âge", les médicaments aromatisés sont dangereux, prévient Michèle Delaunay, pour qui "il n’est en revanche pas souhaitable que des médicaments [...] deviennent un produit de consommation marketing avec un choix de goûts et de saveurs innovants et « à la carte ».

La politique et médecin alerte contre la banalisation des médicaments, qui peuvent bien évidemment devenir toxiques quand les doses ou indications ne sont pas respectées, comme le paracétamol par exemple. "Les médicaments ne sont pas des bonbons ou des sucreries", rappelle-t-elle. 

Des comprimés de paracétamol au gout "vanille-fraise" dans une pharmacie bordelaise. / © France 3 Aquitaine
Des comprimés de paracétamol au gout "vanille-fraise" dans une pharmacie bordelaise. / © France 3 Aquitaine


Un danger pour les plus jeunes 


"Dans la pratique quotidienne, ce goût attrayant risque, pour les plus jeunes, d’entraîner une surconsommation qui peut être dangereuse", écrit la député, qui souhaite qu'une nouvelle réglementation soit mise en place.

"Les emballages « attractifs » doivent demeurer dans des limites de grande sobriété et le strict respect de la dose doit être rappelé en même temps que la mention de l’aromatisation", préconise Michèle Delaunay. 

Sur le même sujet

Les + Lus