Cet article date de plus de 5 ans

Clap de fin du festival « Vendanges du 7e Art » à Pauillac

Le verdict du jury est tombé hier en une belle cérémonie de clôture. Le lauréat de la Compétition internationale a été décerné à Toni Erdmann de Maren Ade (Haut et Court) et le prix "coup de coeur" à Tour de France, un film de Rachid Djaïdani.
Manifestation exceptionnelle en milieu rural, ce festival défend l’unique salle de cinéma du secteur, l’Eden, située à Pauillac : cette salle reçoit 15 000 spectateurs par an et vient de battre un record en réunissant 5 000 festivaliers en quatre jours.

Pour ces « Vendanges du 7e Art » les spectateurs ont bénéficié de 9 avant-premières avec 8 films en compétition internationale, de 4 projections gratuite en plein air, sur les quais de Pauillac de 4 films en compétition jeune public, d’une master classe exceptionnelle avec Richard Berry et de la présence lumineuse de Stephan Frears venu présenter son dernier chef d’oeuvre « Florence Foster Jenkins ».
Bande-annonce - Toni Erdmann de Maren Ade VOSTFR


Les échos de la cérémonie de remise de prix

Vincent Perez dit son bonheur d’avoir présidé ce festival décentralisé au bord de l’Estuaire de la Gironde, Azouz Begag partage son enthousiasme pour ses nombreuses rencontres avec les Médocains, François Xavier Demaison parle du vin rouge et des châteaux,

Anne Cosigny et Aure Atika font observer que ce Festival va compter dans le paysage Européen des années à venir et qu’elles souhaitent faire partie du Jury tous les ans, quand à Detlef Rossmann (Président de la Confédération International des Cinémas d’Art et d’Essais)  il salue le travail d’une petite salle de cinéma en milieu rural qui programme des films européens et que ce partage est très important pour les humains.

Jocelyne Aymé, déléguée générale des Vendanges du 7e art, annonce le résultat de la Compétition Jeune Public, le Prix du Public est attribué à « Ma vie de Courgette » de Claude Barras, un film à voir a partir de 8 ans et qui sort sur les écrans le 19 octobre.
Extrait du film "Ma vie de courgettes"

Vincent Pérez annonce le Prix du Jury International qui va au film Allemand «Toni Erdmann » de Maren Ade, un long métrage  que l’on va retrouver le 17 août sur les écrans … l’histoire d’une femme d’affaire hyper brillante travaillant dans une société allemande basée à Bucarest, mais qui a un peu perdue « le sens du bonheur » entre business plans et courbes de croissances et que son père va ramener avec humour vers la vraie vie … »

Le Jury attribue une mention spéciale à «Tour de France» de Rachid Djaidani qui sort le 23 novembre et dans lequel Gérald Depardieu nous fait rire et pleurer dans sa confrontation avec le jeu rappeur Sadek, un film où se joue toute les ambiguïtés de l’intégration à la française  confrontée aux questions des religions.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture