Des athlètes de fer en pays médocain

Samedi à Hourtin en Gironde, 400 athlètes ont participé à la 4ème édition de la Frenchman, l'équivalent sportif de l'Ironman américain, soit le plus difficile des triathlons 3,8 kms de natation, 180 kms de vélo et un marathon (42kms) de course à pieds... Des performances surhumaines.

Le Charentais de 41 ans, Frédéric Durand, remporte la 4ème édition du E.LECLERC FRENCHMAN en 8h46'30".
Le Charentais de 41 ans, Frédéric Durand, remporte la 4ème édition du E.LECLERC FRENCHMAN en 8h46'30". © Sébastien HURUGUEN
Le Charentais de 41 ans, Frédéric Durand, remporte la 4ème édition du E.LECLERC FRENCHMAN en 8h46'30". Il réalise cette performance après avoir nagé sur 3,8 km, enchaînant 180 km en vélo pour terminer par un marathon (42km) sur le magnifique parcours que propose la commune d'Hourtin (33-Gironde).
Chez les filles, c'est la Suissesse Cendrine Gérosa (35 ans) qui s'octroie la victoire en 10h41'16''.

Regardez quelques images de la course
(I.mage Production &Visu'ailes (drone))

durée de la vidéo: 03 min 47
Des athlètes de fer en pays médocain


La pression était forte ce samedi matin à 7h pour le départ des quelques 400 triathlètes inscrits pour cette version de l'Iron man médocain.
© Sébastien HURUGUEN

Sous un temps calme et sur un plan d'eau idéal du lac d'Hourtin, les sportifs surhumains ont commencé la première épreuve de la traversée du lac, et dès le début, le Bordelais John Nauge prend la tête pour sortir de l'eau avec le très honorable temps de 51'32" suivi à 43" par Mickaël Schwarz, 38 ans, d'Ayguevives, en Haute-Garonne. Avec une traversée des 3,8km du lac, le Palois de 39 ans Pierre Gaspariau, troisième l'an dernier ici même, pointe son nez avec un temps de nage de 56'01".

A la transition, Schwarz plus rapide, prend l'avantage sur Nauge de près d'une minute et sort en tête du parc à vélo. Gaspariau, avec une transition de moins d'une minute grignote ainsi du temps sur les deux leaders pour les rattraper très vite.

© Sébastien HURUGUEN

L'écart se creuse sur le groupe de tête du parcours vélo, et dans une envolée volontaire, Nicolas Onillon (33 ans) originaire des Deux-Sèvres, vient taquiner Gaspariau. Il termine ainsi les 60 premiers kilomètres en tête avec une moyenne supérieure à 40 km/h. Un formidable mano-à-mano s'engage alors entre les deux hommes, suivis par le Drômois de 30 ans, Pierrick Cicilien, à plus de 3 minutes derrière le duo. Toujours avec une attaque virile, Gaspariau conforte sa position de leader au 120ème km alors qu'Onillon dépose les armes, victime de sa tactique d'attaque doublé d'un mal au dos. Derrière, le Brivois  de 45 ans Laurent Lagier est à 6'47" de Gaspariau, suivi par Frédéric Durand à moins de 10 minutes du Palois. Au terme du parcours vélo, Gaspariau reste leader mais Durand, après avoir effacé Lagier, garde son rythme en conservant ses 10 minutes d'écart sur Gaspariau à l'entame du marathon.

Au semi-marathon, le classement de tête reste inchangé mais Durand continue sa progression pour finalement prendre la tête au 24ème kilomètre, et creuser l'écart. Il s'impose avec plus de dix minutes d'avance et un temps de 8h46'30''.
Gaspariau quant à lui se contente de la seconde place en 8h56'45", suivi par le Belge Nicolas Auverdin qui conclut en 9h05'57''.

© Sébastien HURUGUEN


PALMARES XXL 2015


Classement chez les hommes :


Classement chez les femmes :

Source : Communiqué de presse Frenchman 2016








Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport