Pass sanitaire : mise en place dans les grandes surfaces de Gironde

Cette mesure de contrôle à l'entrée des grandes surfaces ne devrait toucher que les commerces de plus de 20.000m². En Gironde, 11 centres commerciaux sont touchés par ces mesures.
La grande surface IKEA de bordeaux doit faire partie des commerces soumis à contrôle de Pass sanitaire
La grande surface IKEA de bordeaux doit faire partie des commerces soumis à contrôle de Pass sanitaire © Fabien Cottereau/ Max PPP

Cette mesure a été précisée par le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire dimanche dans les pages du JDD "Les chefs d’entreprise ont des inquiétudes, je souhaite les rassurer : nous ferons preuve de compréhension. Nous proposons ainsi que seuls les plus grands centres commerciaux, d’une superficie supérieure à 20.000 m², soient concernés". Et de reprendre "Présenter un QR code, ça ne prend que quelques secondes et ça préserve du risque de contamination".

Présentée ce lundi en conseil des ministres, il faudrait encore qu'elle soit votée au Parlement mercredi 21 juillet, pour une mise en place instantanée, comme l'avait annoncé Emmanuel Macron lors de son allocution du 12 juillet. 

En Gironde, 11 centres commerciaux d'une surface supérieure à 20.000m² seraient concernés par cette mesure de contrôle à l'entrée : 

Cependant cette liste de zones commerciales excédant 20.000 m² dressée par la Préfecture de Gironde en janvier dernier n'est pas exhaustive. Car dès mercredi le mode de calcul pourrait inclure les surfaces alimentaires et ainsi augmenter le nombre de centres commerciaux touchés. 

Omerta et inquiétude

Un mot d'ordre au sein des centres commerciaux concernés: ne pas communiquer tant que la loi n'est pas passée et que les mesures n'ont pas été spécifiées. "Je ne ferai pas de commentaire sur une loi qui n'a pas été votée" nous répond la direction d'une galerie commerciale. 

Car bien entendu ce qui inquiète au plus haut point les responsables de centre commerciaux se sont les coûts engendrés par de telles mesures, nous répond une autre directrice de zone commerciale. Le surcoût est notamment celui de l'embauche de personnel de sécurité.

Du côté des boutiques de la galerie, une responsable de boutique de lingerie franchisée nous répond "L'enseigne met des trucs en place, mais on dépend beaucoup du centre commercial, et pour l'instant on ne sait rien".  Car se pose la question de l'emplacement des contrôles : aux portes du centre commercial ou à la responsabilité des commerces? Mais ce qu'elle appréhende le plus, est la conséquence de la position du personnel de la boutique : "dans la mesure où on est tous contre le vaccin et pas vaccinés, qu'est ce qu'on va faire?". Se pose alors la question des dépistages quotidiens et les mesures coercitives potentielles prises par sa franchise.  

Élisabeth Borne, ministre du travail affirmait effectivement l'obligation vaccinale le 16 juillet dernier, à compter du 15 septembre, et la détention du pass à compter du 30 septembre. Selon le communiqué de presse diffusé par le Ministère du travail "Les salariés concernés par l’obligation vaccinale auront la possibilité, à titre temporaire, de présenter le résultat négatif d’un examen de dépistage. À compter du 15 septembre 2021, ils devront avoir été vaccinés pour pouvoir continuer d’exercer leur activité. Concernant l’exigence de pass sanitaire pour les salariés des établissements recevant du public concernés par l’obligation de pass sanitaire, elle ne sera effective qu’à partir du 30 août afin de leur laisser le temps d’effectuer un parcours vaccinal complet"

Communiqué de presse de la Ministre du travail du 16 juillet 2021

Ramdam dans les rangs des centres commerciaux contre cette mesure de contrôle

Gontran Thüring, délégué général du Conseil national des centres commerciaux, critiquait largement cette mesure à venir ce dimanche sur Franceinfo. 

Elle discrimine et stigmatise une fois de plus les centres commerciaux

Gontran Thüring, Délégué général du Conseil national des centres commerciaux

 "Elle est discriminante par rapport aux autres formes de commerces, notamment aux commerces de rue. Et puis, discriminante entre les petits et les grands centres commerciaux, ce qui est assez contradictoire puisque finalement les grands centres commerciaux sont ceux qui sont les mieux équipés, à la fois humainement et techniquement, pour assurer le protocole sanitaire", selon lui. Il menace de déposer des recours.
 

Les difficutés liées à la mise en place des contrôles : l'embauche d'agent de sécurité et leur conditions d'exercice

Ce lundi 19 juillet, à 17h, Gérald Darmanin doit recevoir au Ministère de l'Intérieur les représentants des agences de sécurité. Se pose déjà la question de l'obligation d'être vacciné pour ceux-ci.

Communiqué de presse du Groupement des entreprises de sécurité du 15 juillet 2021

"Si le contrôle du Pass sanitaire peut-être effectué par les agents de sécurité privée, entre autre, la généralisation de ce Pass sanitaire, suite aux déclarations du Président de la République, nécessite dès maintenantune concertation juridique et technique avec le ministère de l'Intérieur" avait réclamé le Groupement des entreprises de sécurité en date du 15 juillet. 

Les questions énoncées par le groupement sont multiples mais tournent autour de 3 axes :

-Les agents de sécurité qui opéreront le contrôledu Pass sanitaire doivent-ils contrôler l'identité du porteur du Pass ?
-Les agents de sécurité doivent ils eux-même être porteurs du Pass ?
-Si oui, les agents de sécurité seront-ils considérés comme prioritaires à la vaccination ? 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie covid-19 santé société vaccins - covid-19