• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Rifki a retrouvé ses proches à Rennes à l'abri des regards

Le jeune Rifki, 4 ans, enlevé samedi après-midi, a retrouvé sa mère et ses proches à Rennes. Il va bien mais semble éprouvé selon son oncle. Le petit garçon a passé une nuit dehors dans une gare à Paris avec son ravisseur avant d'être repéré dans un train en direction de Bordeaux par une passagère.

Par CA

L'homme qui a enlevé Rifki samedi après-midi à Rennes est désormais en garde à vue.

Grâce à l'alerte enlèvement, largement diffusée dans les médias, une femme assise en face de l'enfant et du suspect dans le TGV Paris-Bordeaux a pu donner l'alerte au niveau de Tours. La gendarmerie de Libourne est alors intervenue dès l'arrivée du train, a pris en charge l'enfant et interpellé le ravisseur.

Ce dernier a été placé en garde à vue pour "enlèvement et séquestration de mineur de 15 ans, crime puni de trente ans de réclusion". Sa garde à vue devrait être prolongée de 24 heures cet après-midi selon le parquet.

"Le jeune Rifki est rentré sur Rennes cette nuit, et a pu retrouver sa mère. Il sera entendu dans la journée", a aussi indiqué le parquet.

Le jeune garçon avait disparu dans l'après-midi de samedi alors qu'il était parti "acheter des boissons" avec un homme de 25 ans, un certain "Ahmed", que sa mère et son oncle ne connaissaient que depuis quelques jours.

L'alerte enlèvement lancée dimanche matin à 7h, était la 16ème selon un décompte du ministère de l'Intérieur, depuis l'adoption en France en 2006 du dispositif, jusqu'ici efficace à 100%.


Rifki est de retour auprès des siens à Rennes

 

Sur le même sujet

Les commerçants opposés au projet de quartier Montaigne à Périgueux

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer