Tempête "Bella" et ses conséquences sur la qualité de l'air en Gironde

Le passage de la tempête a provoqué ce lundi un pic de pollution aux particules fines dans le département. Les forts vents accompagnés de pluies provoquent notamment le soulèvement du sable accompagné d'embruns.

Les fortes rafales de vent engendrées par la tempête Bella ont touché le littoral depuis ce dimanche 27 décembre.

Atmo Nouvelle-Aquitaine a émis un message d'alerte en Gironde : "Un dépassement du seuil d'information et recommandations pour les particules en suspension PM10 (50 µg/m3 en moyenne journalière) est prévu".

Christelle Béllanger d'Atmo Nouvelle-Aquitaine explique : "Ce sont les communes du littoral qui sont concernées. (...) Les vents forts soulèvent des gerbes d'eau dans l'air et également du sable et provoquent des microparticules solides et liquides que nous retrouvons dans l'air. (...) Ce sont des particules suffisament petites pour pouvoir pénétrer dans nos poumons".

En cas d’épisode de pollution aux polluants PM10, NO2, SO2, les personnes fragiles sont concernées : femmes enceintes, jeunes enfants, personnes âgées ou souffrant de maladies respiratoires ou cardiaques.

On leur conseille d'éviter les zones à fort trafic routier, aux périodes de pointe et de privilégier les activités modérées.

 

Les niveaux en particules devraient passer en dessous des 50 µg/m3 à partir de ce mardi 29 décembre.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement météo