Tempête Fabien en Aquitaine: des rafales à 150km/h et plus de 48 000 foyers privés d'électricité

48 700 foyers étaient privés d'électricité, dimanche matin, en Aquitaine, après le passage dans la nuit de la tempête Fabien, qui a balayé la façade atlantique et le Sud-Ouest, selon le réseau de distribution d'électricité Enedis. Un réseau déjà mis à mal il y a quelques jours par la tempête Elsa.

A Lanton en Gironde, un toit s'est envolé et a atterri sur la voiture du voisin...
A Lanton en Gironde, un toit s'est envolé et a atterri sur la voiture du voisin... © H.Chauwin
La nuit a été intense et heureusement que la tempête Fabien atteignait nos côtes en pleine nuit. Car cela a sans doute évité plus de dégâts même si on déplore cet accident en Dordogne (vers 6 h à Varaignes sur la D 75) provoqué à cause d'un arbre tombé sur la route : un homme de 19 ans a été grièvement blessé et trois autres plus légèrement.

Des rafales avoisinant les 150 km/h ont été enregistrées notamment sur le littoral girondin. 
 

La Gironde, l'un des départements les plus touchés.
23.000 foyers ont été coupés d'électricité,  à la la suite de ces vents violents. 

 La tempête n'a toutefois pas fait de blessés ni de dégâts majeurs même si les pompiers ont effectué 111 interventions essentiellement pour des cables et problèmes de toitures endommagées.

Comme l'histoire de cette famille à Lanton qui, à 23h, n'était pas encore couchée, inquiète comme tout le monde, du vent forcissant au dehors, raconte l'orage qui éclate, le gros éclair, plus d'électricité et un grand bruit...

Il verront, un peu plus tard, que le toit de leur voisin, deux maisons plus loin, a atterri dans leur jardin !

Regardez le reportage d'Hélène Chauwin et Christelle Arfel.


 

Tempête Fabien : des vents à 150km/h


 

Deux maisons plus loin, la réhausse du voisin a perdu son toit de 30 m... envolé.
Deux maisons plus loin, la réhausse du voisin a perdu son toit de 30 m... envolé. © H.Chauwin

Le littoral a été particulièrement venteux:
 

Sur le Bassin d'Arcachon, les vents ont soufflé jusqu'à 129km/h.
   

A Bordeaux, une cheminée s'envole 

Rue de la Rousselle, non loin du cours Victor Hugo à Bordeaux, la cheminée d'un immeuble est tombée sur le toit de l'immeuble voisin qui s'est effondré sous le poids. Les deux immeubles ont dû être évacués et huit personnes ont été relogées.

 
© H. Chauwin

Au Pays Basque, Socoa en enregistré une pointe à 122km/h dans la nuit de samedi à dimanche et ce dimanche, la route de la Corniche a été coupée en raison du risque de vagues-submersion...

Encore sans électricité

Pour certains, la galère recommence... et les secteurs déjà fragilisés lors de la dernière tempête pâtissent, une fois encore, de cet isolement.

Après avoir rétabli samedi soir la quasi totalité des problèmes liés à la dernière tempête, Enedis annonce que ce dimanche 7h, que plus de 48 700 clients étaient privés d’électricité, suite à la tempête Fabien :
D'après Enedis, plus de 650 techniciens d’Enedis et d’entreprises partenaires avaient été pré-mobilisés depuis l’alerte émise par Météo France et se tenaient prêts à intervenir dès que les conditions météorologiques leur permettent d'agir en sécurité.

Trois hélicoptères viennent compléter ce dispositif  notamment pour atteindre  des zones difficilement accessibles pour les équipes.

Regardez le reportage d'Hélène Assekour et Quentin Monaton à Miallet en Dordogne.

 

La tempête Fabien prive des milliers de foyers d'électricité
 

La sécurité des personnes, dont nos techniciens, est une priorité absolue. 

Et Enedis de rappeler les consignes de sécurité:

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergie environnement