Un festival international de cinéma met le drone à l'honneur en Gironde

© www.xamen.fr
© www.xamen.fr

CinéDrone, lancé par Bordeaux Technowest, a réuni 2000 personnes hier à St Médard en Jalles. Président de cette toute première édition: le comédien Christophe Lambert, passionné d'aviation et de nouvelles technologies. L'idée est de mettre en avant ce nouvel outil qui révolutionne déjà les tournages

Par CA

30 films étaient en compétition dans sept catégories : fiction, documentaire, sport, patrimoine, clip musical, publicité et film institutionnel.

Le Grand Prix de la Fiction est revenu au film "Ma forêt", du Belge Sébastien Pins.

"Le Fleuve" du Canadien David Etienne Durivage a remporté le Grand Prix Documentaire et "Parkour Rooftop" du Chinois Shaohua Wang a obtenu le Grand Prix dans la catégorie Sport

C'est le réalisateur-producteur Christophe Offenstein, césarisé pour la meilleure photographie en 2007 du film de Guillaune Canet "Ne le dis à personne", et plus récemment pour son premier film en tant que réalisateur "En solitaire", qui présidait le jury.

Extrait de "Ma forêt" - grand prix de la fiction festival CineDrone

Parkour Rooftop RedBull - grand prix catégorie sport, festival CinéDrone

Extrait de "Free as a Bird" prix du public festival CineDrone 2015

Extrait de "All Away ART OF SHADE", grand prix du clip festival CineDrone 2015



Une mise en avant de la filière drone très implantée en Aquitaine


L'Aquitaine, et la Gironde en particulier, est un des berceaux de la filière drone. Plusieurs PME spécialisées dans cette technologie y sont implantées. 

Bordeaux Technowest a créé ce festival pour promouvoir cette filière en plein essor et ces prises de vues aériennes par drone, de plus en plus exploitées, qui révolutionnent déjà les tournages.

CineDrone doit "favoriser l'émergence d'une filière innovante en proposant au public une sélection des meilleurs films internationaux qui valorise les nouveaux savoir-faire de l'industrie cinématographique et audiovisuelle" expliquent les organisateurs. 

En marge des projections, des ateliers techniques et artistiques étaient proposés, ouverts notamment aux jeunes de 14 à 18. Un moyen de les initier à la construction de drones et à la prise de vue par télépilotage.

Par ailleurs, pendant cette unique journée de festival, qui s'est déroulée dans l'enceinte du site Bordeaux Aéroparc, des dizaines d'exposants en ont profité pour présenter leurs équipements et services aux professionnels de l'image invités.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

L'empreinte de Kelly Slater

Les + Lus