Grève à la SNCF : à quoi faut-il s'attendre ce mardi en Aquitaine ?

Cinq syndicats de cheminots appellent à la grève pour une hausse de salaires ce mardi dans toute la France. Le mouvement pourrait être reconductible. Des perturbations à prévoir en Aquitaine, où seulement quatre TER sur dix circuleront mardi.

L'appel à la grève a été lancé jeudi 13 octobre par la CGT, premier syndicat représentatif à la SNCF, et Sud-Rail, le troisième, pour demander des hausses de salaires. Une grève reconductible.

Ce mardi, des perturbations sont à prévoir sur l'ensemble du réseau ferroviaire. Si, sur le TGV le trafic sera quasi normal, sur le réseau TER, quatre trains sur dix seront en circulation précise la SNCF. Les prévisions sont à retrouver sur le site de la SNCF. 
Au niveau des Intercités, ce sera un train sur deux qui sera en circulation. En revanche, sur la ligne Paris Orléans, Limoges Toulouse, aucun train ne circulera dans la nuit de lundi à mardi, ni dans la nuit de mardi à mercredi. 

Twitter 

Site Info Trafic TER en Nouvelle-Aquitaine

Hausses des salaires et conditions de travail

Les syndicats pointent aussi les conditions de travail estimant que "les cheminots n’ont plus les moyens de travailler correctement, en toute sécurité". Dans un communiqué, la CGT  demande des "embauches dans l’ensemble des services pour au moins couvrir la charge de travail" .

Le syndicat dénonce la politique menée à la SNCF "sur fond d‘ouverture à la concurrence, que nous continuons de combattre".

"Nous demandons 400 euros nets en plus par mois", a précisé Fabien Villedieu, délégué syndical Sud-Rail. "Mardi, ce sera le premier test, il faut déjà qu'une grève marche bien le premier jour. Il y a des chances pour que cela reconduise assez globalement jusqu'au mercredi".

Interrogé sur d'éventuelles perturbations que pourrait provoquer ce mouvement sur les vacances scolaires de la Toussaint (22 octobre - 7 novembre), le syndicaliste a estimé que "la grève ça créée des perturbations, ce n'est pas un scoop. La grève ça commence mardi, les départs c'est vendredi, il y a quelques jours de négociations" possibles pour la direction de la SNCF.
  

 

   

Le 6 juillet, la direction de la SNCF avait octroyé une augmentation moyenne de 3,7% pour les petits salaires et 2,2% pour les cadres à l'issue d'une journée de grève qui avait perturbé les départs en vacances d'été.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité