Grève du 5 décembre : “ beaucoup de monde ” à Bordeaux, Pau, Bayonne, Périgueux... Suivez la mobilisation

Forte mobilisation à Pau ce jeudi matin 5 décembre 2019 / © Laurianne de Casanove
Forte mobilisation à Pau ce jeudi matin 5 décembre 2019 / © Laurianne de Casanove

Périgueux, Bayonne, Pau, Bordeaux, les appels à manifester ont été entendus en Aquitaine. Toutes générations et métiers confondus. Nous ferons le point sur l'état de la mobilisation au fil de la journée ainsi que sur la suite du mouvement dans les heures et jours qui viennent. 

Par Christine Le Hesran

Un cortège très dense à Bordeaux sous un grand soleil. Combien sont-ils ? Bataille de chiffres : la préfecture avance le chiffre de 20 000 manifestants. Les organisateurs avancent eux 30 000 à 50 000 personnes. 

A l'issue du défilé, qui s'est terminé place des Quinconces, quelques jeunes manifestants ont défié les policiers qui ont répondu par deux assauts.
© K.J / France 3 Aquitaine
© K.J / France 3 Aquitaine

Des abribus, au niveau de la place des Quinconces ont été caillassés. Les manifestants du cortège immobilisé continuent de prendre la parole tandis que forces de l'ordre ceinturent les lieux.
© K.J / France 3 Aquitaine
© K.J / France 3 Aquitaine
 
 
 

Forte mobilisation dans toute l'Aquitaine


A Pau, notre équipe sur place nous signale " énormément de monde ", 13 000 manifestants,  et des slogans :

Les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère. De cette société là, on n'en veut pas.
Entendu dans le cortège à Pau

ou encore...

Public, privé, solidarité.

L'anticapitalisme revient en boucle dans les paroles des manifestants de Pau. 
 

 

Les infirmières dans le cortège à Pau jeudi 5 décembre 2019 / © Laurianne de Casanove
Les infirmières dans le cortège à Pau jeudi 5 décembre 2019 / © Laurianne de Casanove
Dans les rues de Pau, les manifestants sont nombreux / © Laurianne de Casanove
Dans les rues de Pau, les manifestants sont nombreux / © Laurianne de Casanove

A Bayonne, les syndicats ont fortement mobilisés aussi avec 10 000 personnes réunies derrière les banderolles. Professionnels de santé, enseignants, avocats, cheminots...
 

A Bayonne, ils seraient 10 000 manifestants. / © Sandrine Estrade
A Bayonne, ils seraient 10 000 manifestants. / © Sandrine Estrade

A Périgueux, des salariés du public et du privé sont réunis, comme ceux de la Papeterie Condat, de PMA... Notre journaliste sur place annonce 6 à 7 000 manifestants. Beaucoup d'employés d'EHPAD, et des salariés de l'hôpital public. 
 

Le cortège à Périgueux / © Philippe Niccolaï
Le cortège à Périgueux / © Philippe Niccolaï


Les Landes dans le mouvement aussi avec à Mont-de-Marsan 3 600 à 5 800 manifestants selon les sources.

A Agen, nos confrères de Sud-Ouest suivent le cortège et avancent des chiffres : selon la police, ils seraient 3200, mais 4500 selon les syndicats.

A Bordeaux, dès 10 h 30, les différentes banderolles ont fleuri aux abords de la place de la République, point de rendez-vous des manifestants.

Florilège de slogans dans la manifestation de Bordeaux jeudi 5 décembre 2019 / © Karim Jbali
Florilège de slogans dans la manifestation de Bordeaux jeudi 5 décembre 2019 / © Karim Jbali
Par catégorie professionnelle, par syndicat, mais pas que. Le collectif du 8 mars pour le Droit des femmes a aussi rejoint le cortège. 

Les étudiants aussi de leur côté sont dans la rue à Bordeaux ►

Par ailleurs, des sites universitaires bordelais et Sciences PO Bordeaux ont été bloqués. 
 

Les étudiants grévistes se retrouvent à 17 h 30 ce jeudi pour décider de leurs futures actions. 

Dès ce matin, les policiers en colère se sont mobilisés avec des chiffres du simple au double selon le syndicat questionné : 150 selon le représentant SGP-Police, 300 selon Alliance. Il y a un appel au service minimum. Ils assurent les interventions graves. Dans leur communiqué de presse, ils annoncent :  " intervention uniquement sur les appoels du 17, zéro PV "
A Bayonne, les policiers se sont enchaînés aux grilles du commissariat.
 

Plus nombreux qu'en 95 ? 

Pour mémoire, les grèves de 1995 en France contre le plan Juppé ont été à leur époque les plus importantes depuis celles de Mai 68. 
En Aquitaine, les manifestants ont été jusqu'à 100 000 le 12 décembre 1995, temps fort des mobilisations qui avaient duré un mois. On notait alors 40 000 personnes rien que dans les rues de Bordeaux.
Le secteur privé avait alors rejoint le mouvement, qui s'était déroulé du 24 novembre au 15 décembre 1995.

 

Quelle suite sera donnée au mouvement ? 

Les assemblées générales vont décider de la suite. Par exemple, les professeurs des écoles se retrouvent à la bourse du travail ce jeudi après-midi 5 décembre à Bordeaux pour débattre avec leurs syndicats. 

La suite du mouvement est déjà à l'ordre du jour, avec des assemblées générales en fin de journée dans les entreprises ou administrations, et une réunion vendredi matin de la CGT, FO, FSU, Solidaires, les organisations lycéennes Fidl, MNL, UNL et étudiante Unef.
Solidaires pousse à une nouvelle manifestation samedi, puis à une ou deux grèves interprofessionnelles, le 10 et/ou 12 décembre.
Les syndicats jouent gros. Ils n'ont pas obtenu de recul sur une réforme décriée depuis 2006, avec le Contrat première embauche. Et malgré une large mobilisation contre la réforme des retraites en 2010 - jusqu'à 2 millions de manifestants -, le projet a été validé.

A savoir aussi ►

Fortes perturbations dans le ciel d'Aquitaine. L'aéroport de Mérignac annonce 30 vols supprimés. Le contrôle aérien n'étant pas assuré, les compagnies aériennes ont décidé d'annuler tous leurs vols à l'arrivée et au départ de l'aéroport Biarritz-Pays Basque. Aucun service de transport aérien n'est opéré.

 

Les + Lus