Déchets verts : pas plus de dix dépôts en déchetterie pour les habitants de plusieurs communes haut-viennoises

Depuis le 1er juillet 2019, les habitants de cent soixante-quinze communes de la Haute-Vienne, parmi lesquelles Ambazac, doivent limiter leurs dépôts de déchets verts en déchetterie : dix par an et par foyer ou, au maximum, dix mètres³. Une décision qui provoque une vive polémique.  
 
Panneau d'information devant la déchetterie d'Ambazac
Panneau d'information devant la déchetterie d'Ambazac © Cécile Descubes
Ambazac, ville écolo

C’est la première commune haut-viennoise, hors Limoges Métropole, à disposer d’un pavillon de compostage.
 
Ambazac : pavillon de compostage ©France 3 Limousin

La mairie d’Ambazac a souhaité que ce pavillon de compostage soit installé à côté du restaurant scolaire afin d’en récupérer les déchets.

Pour Peggy Bariat, il s’agit d’une mesure anti-gaspillage.
 
Pavillon de compostage à Ambazac : explication de l'adjointe au maire ©France 3 Limousin

Mais à Ambazac, une mesure entrée en vigueur le 1er juillet 2019 provoque la colère de nombreux habitants : le nombre de dépôts de déchets verts en déchetterie est désormais limité à dix par an et par foyer ou dix mètres³ par foyer chaque année.

C’est parce que le traitement des déchets verts coûte de plus en plus cher qu’Ambazac et cent soixante-quatorze autres communes haut-viennoises, hors agglomération de Limoges, ont pris cette décision de restriction du nombre de passages en déchetterie pour les déchets verts.

Des apports qui ne cessent de croître : + 35% entre 2015 et 2018.

Alors les élus souhaitent que, désormais, les particuliers compostent gazon et branchages plutôt à domicile qu’en déchetterie.
 
Ambazac : restriction des dépôts de déchets verts en déchetterie ©France 3 Limousin
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société polémique