• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La tonte de moutons, c'est du sport !

© MaxPPP - PhotoPQR - La Nouvelle République - Plavaud
© MaxPPP - PhotoPQR - La Nouvelle République - Plavaud

Le Mondial de tonte de moutons se déroule du 4 au 7 juillet au Dorat, en Haute-Vienne. 34 pays participent à cette compétition hors du commun, et particulièrement physique.

Par Gwenola Beriou

Le Dorat, capitale de la tonte de moutons pendant quatre jours. Pas moins de 50 000 visiteurs sont attendus pour cet événement, qui se déroule pour la première fois en France, en 42 ans d'exsitence.

Au total, ce sont plus de 300 compétiteurs issus de 34 pays qui s'affrontent sur trois disciplines : la tonte à la machine, la tonte aux forces (les ciseaux de tonte) et le tri de la laine.
Sur les épreuves de tonte, le but est bien sûr d'aller le plus vite possible, mais en limitant les pénalités (lors de recoupes ou de mèches de laine laissées sur l'animal).
C'est un véritable sport auquel il faut se préparer, notamment en travaillant ses position et sa technique.

Dans ce Mondial, une nation est favorite : la Nouvelle-Zélande. Là-bas, la tonte de moutons est extrêmement populaire et se pratique dès le plus jeune âge. Il existe même des écoles spécialisées pour apprendre à tondre et se préparer à la compétition !

Autre qualité recherchée : l'endurance. En juillet 2017, à Bellac, le premier record de France a été établi : deux compétiteurs ont tondu 1382 moutons en 9 heures !
 
La tonte de moutons, c'est du sport !
330 compétiteurs s'affrontent lors du Mondial de tonte de moutons, du 4 au 7 juillet au Dorat en Haute-Vienne. Reportage de Margaux Blanloeil et Philippe Tanger. Intervenants : Osvaldo Magallanes, Tondeur argentin / Lucie Grancher, tondeuse, première du concours international junior / Pagan et Tamihana Karauria, tondeurs de Nouvelle-Zélande

 

Sur le même sujet

Pascal Béquaud, éleveur canin et éducateur

Les + Lus