Bientôt des postiers ... chefs de gare ?

Gare d'Ambazac, l'une des gares visées par la mesure qui pourrait rentrer en fonction en mars 2019 / © France 3 Limousin
Gare d'Ambazac, l'une des gares visées par la mesure qui pourrait rentrer en fonction en mars 2019 / © France 3 Limousin

C'est une expérimentation qui a débuté dans les Hauts-de-France. Alors que la Poste cherche à occuper ses facteurs en manque de lettres à distribuer, des missions diverses et variées sont à l'étude, comme distribuer des médicaments ou ... contrôler les voies SNCF ! En Haute-Vienne, on est sceptique

Par Isabelle Rio

Les petites gares du Limousin vont-elles être sous la surveillance des postiers ? L'idée fait son chemin, la SNCF envisage de confier cette mission aux postiers. Comment ces derniers prennent cette nouvelle et quelles conséquences cela aura sur leur charge de travail ?

La gare d'Ambazac est l'une des gares qui seraient concernées par la mesure, avec une surveillance quotidienne de 15 minutes des voies par un facteur en plus de sa tournée régulière. Une aberration pour Jean-Luc Jacques, Secrétaire général du Syndicat Défense des Postiers. Il a démarré au courrier et en 40 ans de service, il a vu le métier de facteur se transformer radicalement. Il est inquiet.
Si la mesure entrait en vigueur, le facteur devrait vérifier le bon fonctionnement des bornes automatiques, l'affichage des trains ou encore l'absence de dégradations.
 
Du côté de la SNCF, l'idée de faire surveiller les gares par des facteurs choque aussi les syndicats Cheminot. Benoît Lematelot
Secrétaire général CGT Maîtrise et Cadre SNCF Limoges dénonce cette volonté d'externaliser ces missions qui reviennent de facto aux salariés de la SNCF, alors même que beaucoup d'entre eux sont en reclassement.

Le projet, baptisé "Vigie Gare halte", n'est pour l'instant qu'un document interne à la SNCF. Il devrait entrer en vigueur en mars prochain, après une formation des facteurs aux risques ferroviaires.

Dans ce reportage, interviennent Jean-Luc Jacques, Secrétaire général du Syndicat Défense des Postiers et Benoît Lematelot
Secrétaire général CGT Maîtrise et Cadre SNCF Limoges.
 
Bientôt des postiers ... chefs de gare ?
Une expérimentation qui devrait voir le jour en mars prochain mais qui choque les syndicats tant du côté de la Poste que du côté des cheminots. - Reportage Nassuf Djailani Pascal Coussy Bastien Boulesteix

Sur le même sujet

Bergerac : des consultations en télémédecine en accès direct depuis la pharmacie

Les + Lus