• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le château de La Borie en Haute-Vienne vendu à un couple hollandais

Le site de La Borie a été vendu à un couple hollandais. / © Fondation La Borie en Limousin
Le site de La Borie a été vendu à un couple hollandais. / © Fondation La Borie en Limousin

La justice a enfin rendu sa décision ce lundi 14 novembre 2016 pour l'avenir du site de Solignac, en vente depuis plusieurs années. Le château accueillera des manifestations d'art contemporain.

Par François Clapeau

Le Tribunal de Grande Instance de Limoges a tranché : le château de La Borie est vendu à un couple de Hollandais qui veut y organiser des manifestations dédiées à l'art contemporain. Un projet privé.

Les intéressés, Harry Struijker-Boudier et Andi Poels, se disent aujourd'hui "très heureux". Ils veulent proposer leurs premières manifestations dès l'été prochain. Ils nous expliquaient leur objectif la semaine dernière : 
"Nous voulons faire des expositions accompagnées de conférences, projeter des films d’artistes, donner des cours d’art contemporain, avec aussi un programme de musique."

6 projets étudiés


Le Château de La Borie est à l’abandon depuis 2 ans, et deux projets ont déjà capoté : le premier était porté par la mutualité française, le second par une chanteuse lyrique anglaise.

Cette fois, 6 dossiers ont été proposés. Parmi eux, 3 étaient totalement privés, comme par exemple un projet d’"éco lieu" avec formation à la permaculture et à l’écoconstruction. 

Mais selon le tribunal, l'offre hollandaise était la mieux-disante parmi les offres "sérieuses". 
Le montant de cette offre était de 602.500€ pour l'achat de l'immobilier et 10.000€ pour les biens mobiliers. 

Ouvert au public


Selon Harry Struijker-Boudier et Andi Poels, le site devrait donc continuer à accueillir du public pour des expositions et des concerts.
Petite présentation de cess acheteurs, par eux même, réalisée la semaine dernière lors de la présentation de leur projet :
Rencontre avec les nouveaux propriértaires du château de la Borie.
Harry Struijker-Boudier et Andi Poels veulent organiser des manifestations d'art contemporain. - Cécile Descubes


Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus