Covid-19 : les visites dans les EHPAD sont moins contraignantes pour cette 5e vague de contaminations

Publié le
Écrit par Sébastien Laporte avec Martial Codet-Boisse

En Limousin comme ailleurs, la 5e vague de Covid liée au variant Omicron touche une large part de la population. Malgré ces contaminations massives, au sein des structures accueillant des personnes âgées, les visites des familles sont moins limitées que lors des vagues précédentes.

Plus de dix patients ont été testés positifs au virus du Covid-19 à l'EHPAD Chastaingt lors de la deuxième semaine de janvier. Dans ce service du CHU de Limoges qui accueille des personnes âgées, les restrictions des visites sont pourtant moins contraignantes que ces derniers mois.

Il n'y a pas eu de conséquences de l'épidémie, j'ai pu quand même aller voir mon épouse. Ce n'était pas dans son étage donc j'ai pu quand même aller lui rendre visite.

Jean-Bernard Dutreix

Pour les familles, la fermeture des visites est exceptionnelle et ponctuelle.  Elle est réduite au temps nécessaire au dépistage des résidents lorsqu'un premier cas est détecté. Cette règle est désormais appliquée dans la plupart des établissements pour personnes âgées dépendantes. 

Covid-19 : les visites dans les EHPAD sont moins contraignantes ©FTV

Même procédure à la maison de retraite de Nieul. Un EHPAD où, comme tous les deux jours, Roger Rigout vient rendre visite à son épouse l'après-midi, sans limitation.

Je viens sauf le matin. Cela se comprend car le matin il y a les soins, tout ce qui concerne les patients. Mais l'après-midi, il n'y pas de limite.

Roger Rigout, cadre de santé retraité

Pas de limitation particulière, si ce n'est la présentation d'un pass sanitaire et le respect des gestes barrières.

Depuis à peu près deux ans, nous n'avons pas eu de cas Covid à déclarer pour la totalité des résidents que nous avons hébergés. Cela est dû essentiellement au respect des gestes barrières par l'ensemble de nos équipes.

Aurélie Labajauderie, chargée des admissions à l'EHPAD de Nieul

Dans cet EHPAD, les agents sont testés toutes les semaines. Ils assurent limiter volontairement leurs échanges en dehors du travail.

On est soignants. On est là pour les protéger avant tout, et tout le monde a bien pris conscience qu'en réduisant nos interactions sociales à l'extérieur, de fait, nous risquions moins d'être contaminées donc de le transmettre aux résidents.

Christelle Barreau, infirmière coordinatrice à l'EHPAD de Nieul (87)

Malgré ces efforts, certains agents ont été testés positifs. Des contaminations sans conséquence pour les résidents et leurs familles.