Flambée de la Covid-19 en Limousin

Dans nos trois départements limousins, les taux d’incidence ont explosé en une semaine, allant jusqu’à doubler en Haute-Vienne. Et si les cas d’hospitalisations pour cas graves restent relativement stables, les hospitalisations « simples » progressent également.

La lecture quotidienne des données sur l’épidémie de Covid-19, fournies par Santé Publique France via son observatoire cartographique Géodes, peut bien-sûr être hautement anxiogène, et plus encore, l’interprétation de ces données par de non-professionnels.  

Toutefois les chiffres bruts sont là, et ne laissent guère de doute : oui, la France connaît bien une vague de cas, la cinquième si l’on s’en tient aux précédentes classifications.
Et les trois départements du Limousin n’y échappent pas.  

Si Santé Publique France fournit un point hebdomadaire en fin de semaine, avec de chiffres par semaine calendaire, on trouve également ces mêmes données fournies chaque jour (à 14h), établies sur « semaines glissantes ». 

Les taux d’incidence  

Leurs progressions ne sont pas sans alarmer quant à la situation. Ainsi en Haute-Vienne.
Sur la semaine du 5 au 11 novembre, il était établi à 60.1/ 100 000 habitants.
Le même taux, pour la semaine du 12 au 18 novembre, s’établissait à 125.4/100 000 habitants. Plus du double !  

En Corrèze, sur les mêmes périodes, on était passé de 84.5/100 000 hab. à 147.7/100 000 hab.  

Et en Creuse, de 102.3/100 000 hab. à 180.6/100 000 hab.  

Pour rappel, dans la même période, la moyenne nationale est, elle, passée d’un taux de 89.8/100 000 hab. à 171.5/100 000 hab.

Les hospitalisations

Concernant cette fois le nombre d’hospitalisations, et celui des cas graves, placés en réanimation, la progression est heureusement moins forte, mais voit également une progression, sauf en Haute-Vienne, en tout cas là moins importante.  

Ainsi dans ce département, cette fois à la date du 14 novembre, on comptait 33 personnes hospitalisées pour cas de Covid, et 4 en réanimation.
À celle du 21 novembre, 38 personnes étaient hospitalisées, 3 en réa.  

Aux mêmes dates, en Corrèze, on trouvait 19 personnes hospitalisées, et 5 en réanimation.
Une semaine plus tard, ce dernier chiffre n’a pas évolué, mais le nombre de personnes hospitalisées  à lui quasi doublé, passant à 38.  

Enfin en Creuse, sur la première période de comparaison, 12 personnes étaient hospitalisées, et 6 en réanimation.
Une semaine plus tard, 25 étaient hospitalisées, et 10 en réa.

Pour rappel, le nombre de personnes hospitalisées en France (et en réa) sur les deux périodes, était de 7 111 ( 1 210) au 14 novembre, et de 8038 (1 339) au 21 novembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société