Forte hausse des abandons de chatons en Haute-Vienne

© Max PPP
© Max PPP

Le phénomène prend de l'ampleur cet été. En juillet, la SPA de Couzeix a accueilli deux fois plus de chatons que l'an dernier.

Par Louis Roussel

Les causes invoquées par les propriétaires sont multiples : déménagement, départ en vacances, achats impulsifs

A la SPA de Couzeix, chaque jour en juillet, 10 à 15 chatons ont été amenés. Au total, 335 chats et chatons y ont trouvé refuge, contre 190 en juillet 2016. Un record, pour l'unique refuge de la Haute-Vienne. 

Pour Guy Donnart, le président de la SPA87 la situation est préoccupante. 

Sur le plan logistique à l'accueil, les soins c'est une catastrophe à la fois pour les chats et sur le plan financier. Les frais vétérinaires bondissent et l'année n'est pas terminée.


La surpopulation du refuge a un impact sur la santé des animaux. Les chats s'entassent, les virus se multiplient. 

Un couple de chats peut se reproduire deux à trois fois dans l'année. Un ou deux ans plus tard, leur descendance peut atteindre 600 félins. Alors pour éviter une reproduction à tout va, mieux vaut stériliser ses petits compagnons.

"Il n'y a pas assez de sensibilisation auprès des gens qui nourrissent tous ces chats errants la plupart du temps, qui se reproduisent à tour de bras." Regrette Sylvie Gaillard, responsable de l'accueil.

Si l'envie d'accueillir durablement un chat vous taraude, tous ces matous attendent avec impatience de rejoindre un foyer. 

Abandons de chatons en Haute-Vienne
Au mois de juillet, la SPA de Couzeix a accueilli deux fois plus de chatons que l'année dernière à la même époque.  - France 3 Limousin


Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus