En Haute-Vienne, les infractions pour excès de vitesse ont explosé

3037 contraventions liées à des excès de vitesse pour le seul mois de juillet 2018 en Haute-Vienne. / © Nicolas Tucat AFP
3037 contraventions liées à des excès de vitesse pour le seul mois de juillet 2018 en Haute-Vienne. / © Nicolas Tucat AFP

En juillet 2018 et avec la mise en place de la limitation à 80 km/h, le nombre de contraventions liées à des excès de vitesse a augmenté de 425% dans le département par rapport au même mois l'année dernière. Une mesure toujours autant critiquée et dont l'objectif principal est remis en cause.

Par Thibault Marotte

La limitation à 80 km/h provoque plus de flashs. C'est en tout cas le conclusion logique du premier bilan de la mesure gouvernementale en Haute-Vienne. En juillet 2018, le nombre de contraventions liées à des excès de vitesse a augmenté de 425% dans le département par rapport au même mois l'année dernière

Alors que pour le mois de juillet 2017, le nombre d'infractions était de 713, il est passé à 3037 pour le mois de juillet 2018. 
 

Au même niveau que les autres départements


Mais la Haute-Vienne ne semble pas être un cas particulier. Début août, la préfecture de Haute-Loire avait annoncé une multiplication par trois du nombre de contraventions liées à des dépassements de vitesse. Dans le Var, les procès verbaux avaient presque doublé. 

"Les plus fortes augmentations sont dans deux types de départements. Soit des départements très touristiques soit des départements de transit comme la Haute-Vienne", assure Jérome Decours, sous-préfet et secrétaire général de la Préfecture de la Haute-Vienne. 
 

Un temps d'adaptation nécessaire


Il souligne également le temps d'adaptation nécessaire aux automobilistes afin d'intégrer les nouvelles pratiques. "On se met à la place des gens qui vont perdre de plus en plus de points. Il y a en a peut-être qui vont se faire retirer leur permis et ne pourront plus aller au travail", déplore Dominique Riquet de la Fédération française des motards en colère 87. 

Pour autant, certains continuent de critiquer une mesure dont l'objectif principal annoncé par l'Etat est de réduire les accidents. Ils y voient plutôt un moyen de faire rentrer de l'argent dans les caisses. Pour l'heure, les recettes des amendes vont aux hôpitaux qui traitent les accidentés de la route. 

Le nombre de contraventions devrait à nouveau augmenter. Les policiers et les gendarmes sont autorisés depuis le 1er août à contrôler les automobilistes qui dépassent les 80 km/h en plus des radars fixes. 
Reportage - En Haute-Vienne, les infractions de vitesse ont explosé
Reportage : Marie-France Tharaud, Nassuf Djailani et Léo Aubisse Intervenants : Jérome Decours (Sous-préfet et secrétaire général de la Préfecture de la Haute-Vienne), Dominique Riquet (Fédération française des motards en colère - FFMC 87)

Sur le même sujet

Limoges : cinq nouvelles rames pour la liaison SNCF avec Bordeaux

Les + Lus