Agression du chauffeur de bus : appel du Parquet

L'agresseur du chauffeur de bus, condamné lundi par le Tribunal Correctionnel de Limoges à quatre mois de prison ferme, sera rejugé. Le Procureur de la République a fait appel de la décision, l'estimant insuffisante au regard de la gravité des faits et de la personnalité de l'agresseur.

© France 3 Limousin
Lundi, devant le tribunal correctionnel de Limoges, l'agresseur de 33 ans et le chauffeur de bus victime ont donné chacun leur version des faits.
A l'issue des débats lors de cette comparution immédiate, l'homme a été condamné à une peine de quatre mois de prison ferme, sans mandat de dépôt. Une condamnation assortie d'une amende de 1000 euros que l'auteur des faits devra verser au chauffeur.

L'agression avait entraîné un arrêt du trafic de la STCL pendant deux heures, le personnel ayant exercé son droit de retrait après l'agression. Mais le tribunal n'a pas validé la demande d'indemnisation présentée par la société de transport.

Michel Garrandaux, Procureur de la République, a interjeté appel de la décision. Le Parquet avait requis une peine de 18 mois de prison dont neuf avec sursis et mise à l'épreuve, assortie du mandat de dépôt.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter