Mort de l'architecte Bernard Pécaud, auteur de nombreux bâtiments emblématiques à Limoges

durée de la vidéo : 00h01mn27s
Décès de l'architecte Bernard Pécaud qui a marqué le paysage urbain de Limoges ©Antoine Jegat-France 3 Limousin

L'architecte Bernard Pécaud, comme son père André, aura marqué le paysage urbain de Limoges. On lui doit nombre d'équipements sportifs, bâtiments publics, logements sociaux et maisons individuelles. Il est décédé ce 30 octobre.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La piscine de Beaublanc, le centre des Finances publiques de Limoges, le lycée Renoir, trois édifices emblématiques de la ville de Limoges parmi les centaines que l'on doit à l'architecte Bernard Pécaud.

Né à Limoges en 1928, Bernard Pécaud va suivre les pas de son père André (1902-1991). Diplômé des beaux-arts de Paris, il travaille d'abord à ses côtés. Et leurs réalisations bénéficient du contexte très favorable des Trente Glorieuses : nécessité de reconstruction de l'après-guerre, expansion économique et démographique.

L'architecture dite moderne est alors en plein essor, avec l'avènement du béton de ciment. "Il a été influencé dans un premier temps par Le Corbusier, en utilisant le béton. Mais le béton était gravé, décoré, il ne s'agissait pas d'un béton brut" explique, son fils Vincent, auteur d'un ouvrage retraçant la carrière de son père et de son grand-père.

Des fresques murales réalisées par son épouse

Équipements sportifs, bâtiments publics, logements sociaux ou maisons individuelles, quel que soit le projet, Bernard Pécaud a collaboré toute sa carrière avec son épouse Maïthé, sculpteur, artiste-peintre et céramiste. Elle réalisait les décors de ses immeubles, des fresques murales en céramique ou des vitraux, au service d'une architecture qui se voulait fonctionnelle et soucieuse des usagers des bâtiments.

Mon père se battait parfois avec les promoteurs pour qu'il y ait plusieurs balcons sur un appartement, alors que le promoteur voulait un seul balcon ou pas du tout, pour couper les budgets.

Vincent Pécuad - fils de Bernard Pécaud

France 3 Limousin

Peintre et photographe

Passionné par Ettore Bugatti, le célèbre constructeur automobile, Bernard Pécaud lui consacra trois ouvrages.

Président du Salon des Artistes Limousins de 1980 à 2000, Bernard Pécaud était également photographe et peintre. Ses dernières toiles datent de l’été 2023.

Il est décédé le 30 octobre 2023 à l'âge de 95 ans. Ses obsèques auront lieu ce samedi 4 novembre à 10 heures en l'église de Panazol.