Des victimes de la catastrophe de Brétigny-sur-Orge demandent à la SNCF de payer une partie des coûts de la procédure de justice

Publié le Mis à jour le
Écrit par Avec AFP
Le déraillement du Paris-Limoges le 12 juillet 2013 a fait sept morts et des dizaines de blessés
Le déraillement du Paris-Limoges le 12 juillet 2013 a fait sept morts et des dizaines de blessés

L'association "entraide et défense des victimes de la catastrophe de Brétigny-sur-Orge" a saisi la justice afin que la SNCF finance une partie des frais de la procédure. Elle a demandé une provision de 60 000 euros. 

L'association de victimes est partie civile dans l'enquête, mais elle n'a pas les moyens de financer les expertises, complexes, dans un dossier très technique. Afin d'établir une égalité entre les victimes et la SNCF, elle demande donc à celle-ci par voie de référé auprès du tribunal de grande instance d'Evry, de financer ses frais, selon les explications de l'avocat de l'association, maître Chemla, contacté par l'AFP. 

Le 12 juillet 2013, le déraillement du Paris-Limoges en gare de Brétigny-sur-Orge a fait sept morts et des dizaines de blessés. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.