• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L'entreprise Iconosquare veille sur Instagram depuis Limoges

la société limougeaude connaît une croissance à deux chiffres. / © F3 Limousin/Marine Guigné
la société limougeaude connaît une croissance à deux chiffres. / © F3 Limousin/Marine Guigné

Elle a comme clients Kim Kardashian, Paul Pogba ou encore David Beckham, la société Iconosquare est une référence dans le marketing digital. Son crédo ? L'analyse statistique des réseaux sociaux. Une success-story limougeaude, bien loin des schémas classiques de l'entreprise. 

Par Mary Sohier

La société limougeaude Iconosquare, anciennement Statigram, a été la première à proposer des statistiques pointues aux utilisateurs des réseaux sociaux. C'était en 2011. Aujourd'hui, Iconosquare est devenue leader mondial dans sa spécialité. Parmi ses clients, le Real Madrid, la NASA ou encore le National Géographic.

© F3 Limousin
© F3 Limousin

Ces Limougeauds ont su flairer l'émergence d'un nouveau mode de communication. "La bonne idée, c'était de proposer rapidement des statistiques et des outils pour Instagram dès le démarrage de ce réseau. On donne dans le concret", raconte Sylvain Salomon, développeur informatique.

S'implanter à l'étranger

Derrière leurs écrans, ingénieurs, techniciens et commerciaux scrutent la fréquentation des comptes des utilisateurs, d'Instagram et du géant Facebook. Preuve de cette progression : la société a ouvert en 2016 un bureau à Berlin. Aujourd'hui, huit collaborateurs y travaillent.


Depuis 2011, Iconosquare n'a cessé de monter en puissance. Une semaine après sa création, l'entreprise comptait déjà 22 000 utilisateurs. Quatre ans plus tard, ils étaient 12 millions. En 2016, la société limousine fait le choix du tout payant. Deux ans après, elle enregistre 32 000 clients, bien en deçà des 12 millions. Mais pour autant, le chiffre d'affaires a explosé : Iconosquare connaît une croissance à deux chiffres. Un pari donc gagnant. 

Depuis septembre, Iconosquare accueille deux start-up dans ses locaux. L'objectif ? Donner un coup de pouce aux jeunes entreprises locales. Par exemple, Tridea a six mois pour développer un moteur de recherche capable de recenser les liaisons aériennes accessibles en une escale de moins de trois heures, au départ de Limoges. Et Iconosquare va encore plus loin en offrant ses services aux entreprises du Limousin, sur demande. Une démarche qui tient à coeur à Sébastien Tharaud, directeur technique :

Nous nous battons pour que le numérique se développe.


À Iconosquare, le recrutement se fait en fonction des compétences et le bien-être au travail est une priorité comme l'explique Sébastien Tharaud : "Plus on est bien sur son lieu de travail, plus on est productif, plus on est efficace, plus on est créatif. Ici, on fait 35 heures."

Iconosquare n'entend pas en rester là. Trois postes sont à pourvoir : community manager, web designer et responsable service client. Les candidats limousins sont les bienvenus. Seul critère : parler l'anglais couramment.



Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus