Halles de Limoges : la présence de plomb retarde la rénovation

Vendredi dernier le maire de Limoges s'est déplacé aux halles centrales pour rencontrer des commerçants. En raison d'importants travaux de rénovation, le déménagement était initialement prévu en cette fin janvier. La présence de plomb dans la peinture de la structure vient perturber ce calendrier.

Le début des travaux de rénovation des halles de Limoges est reporté à une date ultérieure.
Le début des travaux de rénovation des halles de Limoges est reporté à une date ultérieure. © André Abalo / France 3 Limousin
Aux halles de Limoges les commerçants devaient provisoirement quitter les lieux fin janvier, pour travailler sous un chapiteau le temps des travaux de rénovation. Mais du plomb a été découvert dans la peinture de l'édifice. La mairie cherche donc une entreprise spécialisée pour l'enlever. L'appel d'offre lancé n'a pas donné satisfaction. 


Plusieurs dates ont été évoquées : fin janvier, mi-février, début mars, ou  avril. Toutes circulent dans les allées des halles. Les commerçants s'y perdent. Ils ne savent plus comment organiser leur
déménagement dans la structure temporaire. Un déménagement conditionné par le début de ces travaux de déplombage. Certains commerçants vivent mal la situation. 

LIMOGES : RETARD TRAVAUX RENOVATION HALLES CENTRALES ©France 3 Limousin


Commerçants et clients sont donc aujourd'hui en quête d'information concernant la date du déménagement toujours décalé. La municipalité dans un communiqué de presse avance un déménagement "début avril, après le week-end de Pâques". Elle précise en outre le contexte : " Suite à la commission d’appel d’offres qui s’est réunie le jeudi 18 janvier 2018 et après analyse, la Ville de Limoges présentera une délibération au conseil municipal du 31 janvier 2018 pour rendre le marché infructueux pour le lot de travaux n°1 (déplombage, désamiantage, curage). Les montants des offres des deux entreprises ayant répondu ont été jugés trop importants par rapport aux estimations du maître d’œuvre. De plus, leurs propositions présentent certaines incohérences sur les techniques employées. La Ville va entamer des négociations avec les deux entreprises pour revoir leur offre. En cas de non accord, ce marché sera relancé. En aucun cas cette décision ne remet en cause le processus ni le fondement du projet de rénovation des Halles centrales". 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie