Hommage. "Une figure de la télévision régionale" : André de Forgeac, ancien journaliste à France 3 Limousin, est décédé

C'est un nom bien connu des fidèles téléspectateurs qui regardent France 3 Limousin depuis les années 60. Un journaliste passionné par son métier et spécialiste des questions agricoles. André de Forgeac nous a quittés à l'âge de 82 ans.

Il était passionné par son métier, et tout particulièrement pas les sujets agricoles. Avant de prendre sa retraite, il en a sillonné des routes, allant d'exploitation en exploitation pour parler des productions, des revenus, de toutes les préoccupations des agriculteurs limousins et du monde rural en général.

Il était également, donc, un habitué du Salon de l'Agriculture de Paris où il a notamment interviewé l'ancien président Chirac. Il a aussi animé un magazine intitulé "A travers champs" où il abordait des thématiques comme l'avenir de la forêt limousine, comme dans cet extrait de 1985

Je garde le souvenir d’un très bon collègue puis rédacteur en chef adjoint avec qui j’ai eu le plaisir de travailler. Connaissant à la perfection le maillage régional, son actualité, ses subtilités, mais aussi possédant les valeurs du terroir, il aimait traiter les dossiers agricoles et parcourir le Limousin, cher à son cœur.

Eric Muller

Rédacteur en chef adjoint à France 3 Limousin

J'ai partagé son bureau longtemps, il avait une connaissance du terrain incroyable, c'était un journaliste reconnu, spécialiste agricole. Une figure de la télévision régionale, comme Jean-Claude Pichard ou Claude Monnerie.

Xavier Riboulet

Ancien rédacteur en chef de France 3 Limousin et ancien directeur de France 3 Nouvelle-Aquitaine

41 ans de carrière 

André faisait partie des figures de France 3 Limousin, il a occupé la fonction de journaliste sur cette antenne de mars 1966 à mars 2007. Au cours de sa carrière, il a également occupé la fonction de rédacteur en chef adjoint à la rédaction. Marc Desoutter était alors rédacteur en chef, avant de devenir son ami : "Il a été pour moi un rédacteur en chef adjoint très précieux lorsque j’ai eu l’honneur de diriger la rédaction de France 3 Limousin. Excellent professionnel qui connaissait tout de la vie limougeaude et dont on se souviendra des reportages et des documentaires très nombreux qui ont mis en valeur le patrimoine de cette région. Il était en plus un humaniste, doté d’une grande générosité. Il laissera un grand vide parmi tous ceux qui l’ont connu et côtoyé. Je pense plus particulièrement à sa famille, à ses proches, et tous ses amis plongés dans le chagrin et la tristesse de cette disparition."

Il a été pour moi un rédacteur-en-chef adjoint très précieux lorsque j’ai eu l’honneur de diriger la rédaction de France 3 Limousin. Excellent professionnel qui connaissait tout de la vie limougeaude.

Marc Desoutter

Ancien rédacteur en chef à France 3 Limousin

Un journaliste de la télévision régionale peut avoir une spécialité, mais il se doit, avant tout, d'être polyvalent : ainsi, en 1966, André part à la rencontre d'un garagiste limousin qui a inventé "un correcteur de carburation." En 1969, il réalise l'interview de Miss 14 juillet 1969, Annick Gauvin, nouvellement élue sur le podium du Champ de Juillet. En 1977, il présente aux téléspectateurs un reportage consacré aux nouvelles lois concernant le déroulement du service militaire et notamment au 126ᵉ RI de Brive.

Le « Dédé de la télé » nous a quittés, c’est une page de notre télévision régionale qui se tourne. J’ai eu la chance de commencer ma carrière en faisant des reportages dans des lieux où "le Dédé" était passé. Difficile et gratifiant d’avoir appris, en partie, le métier dans ses sillons. Une figure connue et reconnue dans le monde rural en des temps où le petit écran faisait partie des amis de la famille. "RIP" Dédé.

Emmanuel Denanot

Journaliste à France 3 Limousin

Au cours de cette longue carrière, certains de ses reportages, toujours en ligne sur le site de l'INA, rendent aussi compte de l'actualité régionale, avec ses traditions, comme les Ostensions limousines,  ou la tradition surprenante aujourd'hui du repassage des barbichets, la coiffe la plus réputée du Limousin. 

Au-delà de la télé, André a aussi fait partie des fondateurs du Club de la presse du Limousin et avait créé, en 2013, l'antenne à Limoges de l'association Outil en main, qui initie les jeunes aux métiers manuels. En 2020, il en était devenu président honoraire. Pour Daniel Sionneau, nouveau président de l'outil en main en Limousin : "Il a toujours été proche de nos métiers du compagnonnage, je sais qu'il y trouvait un réel plaisir ! (...) Il voulait que les enfants de 9 à 14 ans aient une chance de découvrir ces métiers. La parole d'André était toujours très écoutée parce qu'il savait prendre de la hauteur. "

Des générations de journalistes ont débuté sous ses yeux, parmi lesquelles celle qui écrit ces lignes et qui se souvient de son éternelle bonne humeur. Nos pensées vont, ce jeudi, à sa famille.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité