Le spectacle de Dieudonné aura bien lieu à Limoges

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gaëlle Fauquembergue avec AFP
© AFP

L'humouriste avait déposé un référé pour demander la suspension de l'arrêté pris par la Mairie de Limoges pour l'empêcher de jouer son spectacle dans la ville. La justice lui a donné raison.

Le maire de Limoges a interdit un spectacle de Dieudonné M'Bala M'Bala qui devait se produire au Zénith le 13 juin. Afin de justifier cette décision, Emile-Roger Lomberti a invoqué "des risques sérieux de troubles à l'ordre public".

En réponse, l'humouriste a décidé de déposer un référé, demandant la suspension de l'arreté. L'audience, qui a eu lieu ce lundi 1er juin matin, au tribunal administratif de Limoges, a rendu sa décision: le spectacle aura bien lieu.

             
Le maire de Limoges jugeait nécessaire pour la ville, "au regard de son passé marqué par les massacres perpétrés par les nazis en Limousin (...), comme de son attachement aux valeurs républicaines, de se garantir contre toute atteinte à ces valeurs"

Le maire invoque les droits de l'homme


Dans un long exposé, le maire a invoqué la Déclaration des droits de l'homme et la Convention européenne des droits de l'homme,s'appuyant sur diverses jurisprudences. Il a recensé les écarts du polémiste, notamment un extrait de son nouveau spectacle, le fait qu'il ait réitéré récemment le geste de la quenelle ou encore des propos sur Facebook ("je me sens Charlie Coulibaly") qui lui ont valu une condamnation à deux mois de prison avec sursis pour "apologie du terrorisme".

L'appel de Dieudonné

             
Fin 2013 déjà, l'ancien maire de Limoges, le PS Alain Rodet, avait été parmi les premiers en France à manifester son intention de s'opposer à la venue de l'humoriste controversé et de son spectacle d'alors, "Le Mur".

Des interdictions souvent contestées en justice         


Une version expurgée de celui-ci avait toutefois pu se tenir à Limoges, tandis que la mairie organisait au même moment une contre-soirée, une "nocturne républicaine", réunissant, au Musée de la Résistance de Limoges, associations, militants des droits de l'homme, et citoyens anonymes.
             
Plusieurs municipalités ces dernières années ont tenté d'annuler ou d'interdire des spectacles de Dieudonné, des mesures contestées par la justice, qui a souvent invalidé ces interdictions : ainsi cette année à Metz, Strasbourg, Toulon, où il a finalement pu se produire.
             
Dieudonné a été condamné à plusieurs reprises pour ses provocations verbales, certaines à caractère antisémite, mais aussi pour des délits routiers, non acquittement d'amendes et de dommages et intérêts. Dans des volets distincts, il a aussi été mis en examen pour organisation frauduleuse d'insolvabilité, abus de biens sociaux et blanchiment.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.