Limoges : la ville recense actuellement ses arbres remarquables

Qu’y a-t-il de commun entre un cyprès chauve, le chêne de 250 ans du quartier de la Bastide et le tilleul de 150 ans de Beaune les Mines ? Tous trois sont des arbres remarquables. A Limoges, le service des espaces vert les recense actuellement pour pouvoir mieux les protéger.

4,44 mètres, c’est l’impressionnant diamètre du chêne de la Bastide. Armée d’un mètre Lydie Debaene peine à en faire le tour. « C’est un chêne de bord de pré avec un gestion paysanne. A l’époque on coupait les arbres en têtard, c'est-à-dire qu’on élaguait le haut du houppier pour que ça fasse beaucoup de branches ce qui faisait qu’on avait des gros troncs et peu de hauteur ». Un moyen d'offrir un peu d'ombre aux bêtes pendant l'été.

Lydie est gestionnaire du patrimoine arboré de la ville de Limoges. Elle répertorie actuellement les arbres remarquables situés sur le périmètre de la ville. Quèsaco ? Plusieurs organisations portent cette dénomination qui n’est pas un label clairement défini.  La DREAL en recense près de 1000 en Limousin, tandis qu’au niveau national l’association ARBRES (Arbres Remarquables: Bilan, Recherche, Études et Sauvegarde) n’en recense qu’une petite dizaine. Si l’écart sur leur nombre est conséquent, il y a consensus sur les critères. L’âge et la taille comptent évidemment mais pas seulement. L’histoire rentre en ligne de compte. Et enfin l’esthétique, l’intégrité de l’arbre est-elle préservée ? La taille a-t-elle été anarchique ou non ?

L’essence est aussi importante. Certains arbres sont atypiques. C’est le cas d’un cyprès chauve qui étale son ramage majestueux dans le parc Victor Thuillat. Un arbre originaire de forêts humides de Louisiane en plein cœur de Limoges.

« Il change de couleur à l’automne, du vert clair au rouge et jaune. Il est vraiment marqueur du paysage dans ce parc ».

Pour son inventaire, Lydie est accompagnée par Loïc Tillier, géomaticien à la ville de Limoges, une contraction de géographie et informaticien.  

« Ma tâche à la mairie consiste à mettre à jour et à développer le référentiel géographique des espaces verts de Limoges. Sur la ville nous avons un peu moins de 40 000 arbres et nous avons 233 arbres remarquables référencés en 2019 ».

Un répertoire destiné à mieux les sauvegarder. « On les protège de toute intervention néfaste pour eux, c'est-à-dire des travaux à leurs pieds, des élagages drastiques ou des abattages abusifs ».

Si vous avez un arbre qui correspond aux critères n’hésitez pas à contacter la mairie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement nature