Limoges participe à un concours européen d'architecture

Limoges fait partie des sites retenus pour la 16e édition d’Europan, un concours européen dédié aux jeunes architectes. Les candidats ont jusqu’au mois de septembre pour proposer leur projet de transformation urbaine.

Limoges fait partie des sites retenus pour la 16e édition d’Europan, un concours européen dédié aux jeunes architectes
Limoges fait partie des sites retenus pour la 16e édition d’Europan, un concours européen dédié aux jeunes architectes © Sylvain Antoine - France Télévisions

Lancé simultanément tous les deux ans dans une vingtaine de pays européens, Europan est un concours d’idées d’architecture qui s’adresse aux architectes, urbanistes, paysagistes de moins de 40 ans.

"C’est permettre l’accès aux commandes à de jeunes équipes inconnues et puis faire du projet avec des représentants de collectivités pour renouveler la pensée urbaine", souligne Isabelle Moulin, secrétaire générale d’Europan France.

Parmi les réalisations du concours, on peut citer le quartier du Plan d’Aou à Marseille, ou bien la rue de Rabanesse à Clermont-Ferrand. L’édition 2021 est consacrée aux "Villes Vivantes".

48 hectares à transformer

A Limoges, c’est un terrain de jeu de 48 hectares qui est proposé aux candidats. Il va de la mairie aux bords de Vienne, et de l’avenue Georges Dumas à l’avenue de la Révolution.

"C’est un secteur qui compte beaucoup de friches, d’interstices, de lieux qui n’ont pas forcément de destination", explique Vincent Léonie, adjoint au maire en charge de l’urbanisme.

© Europan

Dans ce périmètre, la friche GRDF, l’ancienne caserne CS4 ou encore le gymnase des Soeurs de la Rivière sont autant de terrains de jeu pour l’imagination des équipes. "Avec le déclin de l’industrie porcelainière, toutes ces petites fabriques, ces petits ateliers ont périclité, se sont transformés, quartier qui a de par son parcellaire a été beaucoup investi par de gros objets, des usines devenues des friches."

L’objectif des candidats va être de "faire remonter les bords de la Vienne vers le centre-ville, ce qui passe par une revégétalisation, plus d’espaces ouverts, des continuités piétonnes…", détaille Isabelle Moulin.

 

Le site de Limoges sera présenté aux candidats par visioconférence le 11 mai 2021. Ils auront ensuite jusqu’au mois de septembre pour rendre leur projet.

Trois équipes par site seront récompensées à la fin de l’année par un jury de 9 membres présidé par le journaliste et critique Francis Rambert, et composé notamment de l’anthropologue et géographe suisse Sonia Lavadinho et de l’architecte hollandais André Kempe.

Pour autant, tous les projets primés ne seront pas concrétisés. "C’est de l’émulation, de la réflexion, de la fraîcheur de vision, d’autres façons de penser",  poursuit Vincent Léonie. "Quand vous avez des urbanistes scandinaves qui viennent réfléchir sur Limoges, ça amène forcément un nouveau regard."

En Nouvelle-Aquitaine, deux autres villes, Niort et Bassens, participent à cette 16e édition.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
architecture et urbanisme culture architecture