Limoges : un nouveau brevet pour traiter le myélome

C'est une découverte importante pour le traitement du myélome, le cancer des os. Le brevet que vient de déposer un chercheur du CNRS, qui travaille au CHU de Limoges, pourrait déboucher d'ici quelques années sur de nouvelles applications thérapeutiques.

Il aura fallu quatre ans de travail pour cette découverte majeure pour le CRIBL (Contrôle de la Réponse Immune B et des Lymphoproliférations).
Aux commandes de la petite équipe de cinq personnes, Laurent Delpy, un scientifique du CNRS, qui a mis en évidence un mécanisme jusqu'alors inconnu dans le fonctionnement des globules blancs, producteurs d'anticorps : Il a découvert que ces globules peuvent s'autodétruire lorsque la production d'anticorps se dérègle.

Cette découverte "made in Limoges" a donc fait l'objet d'un dépôt de brevet et de plusieurs publications, notamment dans l'une des plus grandes revues scientifiques du monde. Le but du brevet est de recréer ce mécanisme d'autodestruction, non pas dans la cellule normale, mais dans la cellule cancéreuse. Un traitement qui pourrait permettre de cibler les cellules malades sans toucher aux cellules sainesUne révolution par rapport aux traitements actuels du myélome (séances de chimiothérapie très fatiguantes).

Ce mécanisme d'autodestruction des globules blancs est désormais maîtrisé en laboratoire par les membres du CRIBL. Les expériences sur les souris ont commencé, et les résultats sont déjà prometteurs. Viendront ensuite les essais cliniques, pas avant un ou deux ans. Mais d'ors et déjà, il faut trouver des partenaires financiers et industriels pour mener le projet à son terme, c'est à dire la conception et la production d'un médicament.

Si tout se déroule bien, la découverte de Laurent Delpy débouchera sur la mise en place d'un nouveau traitement d'ici quatre ou cinq ans. Un traitement du cancer des os, mais pas seulement. Le domaine d'application pourrait s'étendre à d'autre pathologies : cancers du sang, maladies auto-immunes comme la polyartrite rhumatoïde ou encore les allergies.

Une découverte importante pour le traitement du myélome, le cancer des os. Un chercheur du CNRS, qui travaille au CHU de Limoges, vient de déposer un brevet qui pourrait déboucher d'ici quelques années sur de nouvelles applications thérapeuthiques. Explications avec Emmanuel Braud, André Abalo et Jean François Andrieux ©France 3 Limousin

Intervenants dans le reportage ci-dessus : 
Laurent Delpy, scientifique au CNRS ; 
Omar Ashi, étudiant en 2ème année de thèse ; 
Stéphanie Durant-Panteix, chargée de projet.
Quelques informations sur le myélome
Le myélome multiple est une maladie maligne de la moelle osseuse, tissu contenu dans les os où sont produites les cellules du sang et de la lymphe.
En France métropolitaine, environ 20 000 personnes sont atteintes de cette pathologie.
Une association existe pour en savoir plus : Association Française des Malades du Myélome Multiple