• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Limousine Park : les responsables du parc agro touristique sont optimistes

Le Limousine Park cherche à séduire les plus jeunes / © Martial Codet-Boisse
Le Limousine Park cherche à séduire les plus jeunes / © Martial Codet-Boisse

A son ouverture en 2015, les initiateurs du Limousine Park destiné à promouvoir de manière ludique la race bovine limousine avaient espéré une fréquentation de 35 000 visiteurs en cinq ans. Même si le bilan de l'été n'est pas encore tiré, il semble que les chiffres sont plutôt rassurants. 

Par France Lemaire

Aux portes de Limoges, le Limousine Park, c'est ce grand parc agro touristique de sept hectares, situé au pôle de Lanaud à Boisseuil, bien connu pour son bâtiment créé par l'architecte Jean Nouvel, avec vue plongeante sur la campagne haut-viennoise, et destiné à promouvoir la race bovine limousine. 

Depuis deux ans les vaches de chez nous se présentent à leurs visiteurs de manière ludique. Les enfants apprécient tout particulièrement deux nouveautés de cet été 2017 : le bar à vaches, où l'on observe et caresse les animaux, ou encore la catapulte à bouse !


Objectif : 35 000 visiteurs


Ouvert depuis 2 ans de mars à fin septembre, le Limousine Park a accueilli 10 000 visiteurs en 2015, surtout de la région, mais aussi des Belges et des Hollandais et même s'il est encore tôt pour tirer un bilan de la fréquentation de cette saison, les équipes dont l'objectif est d'atteindre les 35 000 visiteurs en 5 ans, se disent confiantes. 




Le Limousine Park
Le Limousine Park, un parc agrotouristique dédié à la race bovine limousine est ouvert depuis 2 ans. Un espace de 7 hectares à Boisseuil, aux portes de Limoges, qui espère accueillir 35 000 visiteurs sur 5 années. Difficile pour le moment de dresser un bilan de la fréquentation de cet été mais les équipes du parc sont confiantes avec pour l'instant un nombre de visiteurs supérieur à 2016... et de nouvelles animations pour intéresser le public jeune - France 3 Limousin - Martial Codet-Boisse et Matthieu Dégremont


Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus