Être famille d'accueil pour une personne âgée, un dispositif très peu développé en Haute-Vienne mais qui a le mérite d'exister. 13 familles du département pratiquent cette alternative aux EHPAD.

Je préfère être ici qu'en maison de retraite. Huguette Nardone, retraitée

A 84 ans, Huguette a changé de vie. Suite à des problèmes de santé, elle ne pouvait plus vivre seule mais pas question pour elle d'aller en EHPAD. Elle a quitté l'Ile de France pour se rapprocher de sa fille à Limoges et vient de poser ses valises chez les Rameaux, famille d'accueil.

 Au quotidien, c'est de l'organisation mais c'est assez facile car Huguette dort bien le matin. J'ai le temps de m'occuper de mon petit avant. Après, on déjeune et l'après-midi on va se promener. Héloïse Rameaux, famille d'accueil   

Après 20 ans dans la parfumerie, Héloïse a voulu changer de voie et s'occuper de personnes âgées à son domicile. Quelques mois de démarches avec le conseil départemental et Huguette a pu être accueillie dans une partie de sa maison. Héloise a signé un contrat de 5 ans avec Huguette qui débourse chaque mois un peu moins qu'en EHPAD public. Un dispositif  tout de même contraignant :

 Il faut que la maison soit de plain-pied, que les chambres fassent au moins 9m2, être dispo 24h/24h et 7 jours sur 7, avoir des personnes qui puissent prendre le relais si je dois m'absenter afin qu'elle ne reste pas seule. Héloise Rameaux, famille d'accueil

13 familles d'accueil existent en Haute-Vienne. Une alternative aux EHPAD encore rare mais que la loi du 28 décembre 2015 tend à développer. L'accueillant fait partager sa vie de famille à la personne âgée hébergée chez elle. Pas plus de 3 retraités ne peuvent être reçus en même temps sauf dérogation accordée par le président du conseil départemental pour l'accueil d'un couple.