Nouvelles jauges, nouvelles règles : quelles conséquences pour les spectacles en Limousin ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gwenola Bériou, avec Cécile Descubes

Depuis le 3 janvier et pendant trois semaines, les jauges sont limitées à 2000 personnes pour les spectacles en intérieur. Certaines mesures sanitaires ont été renforcées. Plusieurs concerts et spectacles ont dû être annulés ou reportés en Limousin.

Le renforcement du protocole sanitaire depuis le 3 janvier concerne surtout les grandes salles de spectacle, où la jauge est désormais limitée à 2000 personnes afin de limiter les risques de contamination au Covid-19. Les concerts où le public reste debout sont également interdits.

Le Zénith de Limoges, dont la capacité d’accueil est de 6000 spectateurs, a dû revoir toute sa programmation pour le mois de janvier.
Les six spectacles prévus entre le 6 et le 23 janvier (Dadju, Julien Doré, Carmina Burana, Queen Symphonic, Daniel Guichard et Inès Reg) ont été reportés à des dates ultérieures.

Ce sont en fait les maisons de production des artistes qui ont pris cette décision. Pour beaucoup de ces spectacles, une jauge à 2000 personnes n’est pas intéressante financièrement, et pour la plupart, le nombre de places vendues est déjà largement supérieur. Les billets restent valables pour les nouvelles dates.
Seul le salon Studyrama pour l’orientation des lycéens, prévu le 15 janvier, a pu être maintenu.

« C’est une période qui n’est pas facile à gérer » reconnaît Pascale Tauzin, la directrice du Zénith, « C’est sans arrêt des stop and go, il faut s’adapter aux consignes gouvernementales. Mais c’est notre métier… »

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, le Zénith de Limoges a connu un an et demi de fermeture au total. La société qui l’exploite a dû licencier une personne sur les trois qui y travaillent en permanence. Gérée en délégation de service public, la structure est maintenue à flots grâce au soutien financier de la communauté urbaine de Limoges. Mais l’absence de recettes sur une si longue période commence à peser.

Des actions culturelles suspendues

Pour les plus petites salles, comme le théâtre du Cloître de Bellac (320 places assises), les contraintes ne sont pas les mêmes. Ici, les spectateurs sont assis pour tous les spectacles.
La grosse date du mois, le 29 janvier, un concert avec Charlélie Couture, n’est pour l’instant pas reportée.

Seule difficulté : certaines actions culturelles avec des groupes scolaires sont retardées, car certaines sorties scolaires sont rendues impossibles en raison de l'épidémie.

Quid des festivals ?

Prochain festival en Limousin : le festival de jazz « Du bleu en hiver », dont la 17e édition a lieu du 20 au 30 janvier en Corrèze (Tulle, Brive, et Boulazac en Dordogne).

Selon la direction du festival, chacun des 21 concerts pourra se dérouler dans les conditions prévues, car les jauges sont inférieures à 2000 personnes.

Concernant les événements culturels en extérieur, les jauges sont limitées à 5000 personnes, comme pour les événements sportifs. Mais en Limousin, aucun festival rassemblant autant de public n’est prévu avant plusieurs mois.