"On a l'impression d'être baladés en fait" : les ratés de la fibre, le parcours du combattant de certains habitants

Publié le

On leur dit qu'ils sont éligibles à la fibre mais quand ils l'attendent, rien ne fonctionne. Alors ils rappellent, encore et encore, et les différents opérateurs commerciaux se renvoient la balle. Une situation kafkaïenne que les habitants ne comprennent pas.

Internet... Dans quelques années, les vieux câbles en cuivre et l'ADSL devraient disparaitre... Et la plupart des foyers seront raccordés à la fibre optique. Sauf que pour une minorité, cela reste théorique... Ils sont éligibles à la fibre, mais ne parviennent pas à l'être, malgré leurs efforts et multiples démarches qui restent sans succès auprès des opérateurs...

Exemple près de Limoges, dans la commune de Couzeix. Ils vivent dans une impasse, et pour eux le raccordement à la fibre est une seconde impasse, ou du moins un parcours du combattant.

On a eu huit équipes différentes, aucun suivi de dossier, un discours à chaque fois différent, on a l'impression d'être baladés en fait, un coup, c'est la voirie qui doit faire les travaux, une autre fois, c'est à nous de faire une tranchée.

Une habitante de Couzeix

Pour le raccordement, l’aménageur doit d’abord amener la fibre à un point de branchement. Le marché a été emporté par Orange dans toutes les agglomérations limousines. Et du point de branchement jusqu’aux logements, c’est le rôle des opérateurs, à savoir SFR, Bouygues, Free ou Orange.

Dans cette rue où six maisons doivent être raccordées, tous se renvoient la balle. Et face à l'armoire technique, les techniciens ont dû « bidouiller ».

Il y a ici deux maisons qui sont branchées, les autres il y a une partie des fils qui ne fonctionnent pas, ça fait trois mois que les opérateurs demandent à Orange d'intervenir, comme il n'y a qu'un fil qui fonctionne, ils ont fait un montage pour en faire marcher deux avec...

Raymond Mazerolas

Habitant éligible à la fibre

Contacté par téléphone, Eric Elchinger, directeur des relations avec les collectivités locales de Haute-Vienne et de Creuse pour Orange nous répond que 87 % des logements de Couzeix ont pu être déployés correctement. "Une fois que le déploiement est effectué, les administrés peuvent souscrire chez l'opérateur de leur choix. Normalement, dans 99% des cas, les gens sont raccordés sans problème. Dans le cas de cette allée de Couzeix, je vous confirme que c'est bien remonté dans notre service "opérateur infrastructure Orange" pour savoir s'il n'y a pas des difficultés qui nous incombaient sur la partie en amont. On est en train de diligenter des équipes pour vérifier quelle est la difficulté dans l'allée, pour la corriger si c'est bien de notre côté, pour ensuite revenir vers les opérateurs commerciaux en charge du raccordement. 

Dans le cas de Couzeix, Les opérateurs commerciaux n'auraient pas "déconnecté l'un pour connecter l'autre". Il y aurait une "difficulté de non-continuité optique entre le point de branchement et l'armoire". Des équipes sont en train d'enquêter, confirme Eric Elchinger. "Parfois, c'est vrai, ça prend un peu de temps, mais au final, on répare, si c'est de notre côté infrastructure." 

Des pratiques douteuses chez certains sous-traitants ? 

Débrancher un client pour en rebrancher un autre... une pratique qui existerait parfois. Pourquoi ? Parce que ce service a été privatisé en France et que les sous-traitants, souvent des auto-entrepreneurs, auraient besoin de gagner leur vie. Ainsi affirme Nicolas Rey, gérant de société opératrice de télécoms pour entreprises :

Il faut savoir que les sous-traitants sont payés, selon l'opérateur, entre 150 et 250 € la prestation, mais seulement s'ils tirent la fibre chez l'abonné. Du coup, ils n'hésitent pas à débrancher un abonné pour en brancher un autre, pour pouvoir être payé.

Nicolas Rey

Gérant de société opératrice de télécoms pour entreprises

Sur le territoire de Limoges-Métropole, on compte de nombreuses réclamations. Une seule solution : insister et s’armer de patience.

Comme c'est à chaque fois une personne différente qui vient, les abonnés sont à bout et très en colère.

Gilles Toulza

Conseiller communautaire Limoges Métropole chargé du numérique

Des situations semblables sont partagées sur les réseaux sociaux. Mais sur les 130.000 logements éligibles à la fibre sur l'Agglomération de Limoges, 97% d’entre eux sont raccordés. Rappelons qu'Orange a jusqu'au 31 décembre 2023 pour terminer ses interventions.

Concernant ce deuxième aspect "opérateur commercial" une fois que la fibre est arrivée dans la rue d'un usager, Eric Elchinger, directeur des relations avec les collectivités locales de Haute-Vienne et de Creuse pour Orange ne peut évidemment répondre qu'au nom de son entreprise. Il existe, selon ce dernier, à la fois des interventions de raccordements entre la maison et le branchement orange le plus proche, réalisés par des techniciens Orange, mais aussi par des partenaires sous-traitants. Ce dernier ne commente et ne confirme pas la pratique douteuse - qui consisterait à débrancher l'un pour rebrancher chez l'autre - de certains sous-traitants. "De nombreux administrés de Couzeix ont été raccordés avec l'aide de nos partenaires et ça s'est très bien passé. Parfois, il peut y avoir des difficultés techniques sur le terrain : il peut y avoir des gaines cassées, des fibres abimées. Ce dernier nous précise que, parfois aussi, le problème technique peut venir d'un branchement qui incombe à l'usager et que ce dernier doit réparer. 

Récit : Isabelle Rio, Alexandra Filliot et Cécile Descubes

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité