"On est là pour la paix, contre toutes les guerres". 22 personnes rassemblées à Limoges.

Mercredi 8 mai 2024, 22 personnes se sont rassemblées à Limoges à l'appel d'un collectif d'associations. Ils refusent toute nouvelle guerre et dénoncent les déclarations d'Emmanuel Macron, sur l'éventuel envoi de troupes en Ukraine.

Les rangs sont plutôt clairsemés. Ils ne sont que 22 à avoir répondu, mercredi 8 mai 2024, à l'appel d'un collectif pacifiste, pour la démilitarisation. Ce dernier est composé de plusieurs associations : Mouvement pour la paix 19 ; Libre pensée 87 ; Groupe Limousin de l'Union Pacifiste ; Foutez nous la paix.

Parmi les manifestants, Liliane, 82 ans. Quand elle était enfant, elle fréquentait une école proche de la place Jourdan à Limoges : "On avait peur des allemands, on nous disait qu'il ne fallait pas les regarder. Ce matin, j'étais place des Carmes pour la commémoration de l'armistice. Quand je vois tous ces gens armés. Ce n'est pas de cela dont on a besoin. C’est de la paix."

Sentiment de déjà-vu

Jean-Paul Gady représente l'association Libre pensée 87 :"On est là parce que certains veulent aujourd’hui faire passer l’idée que la guerre est inéluctable et qu’il faut que l’économie de l’armement se renforce. Nous défendons une culture de paix face au militarisme. En 14, juste avant la déclaration de guerre, beaucoup de gens disaient qu’il ne passerait rien. On a tué Jaurès et c’était le début de la guerre."

Même analyse pour René Burget, délégué Limousin de l'Union Pacifiste : "le Président de la République française, qui est le chef suprême des armées, a décidé qu’il fallait envoyer des troupes en Ukraine. C’est symboliquement participer à une guerre. Nous, on ne souhaite pas participer à quelque guerre que ce soit, et on en profite pour dénoncer son hypocrisie, puisqu'il ne parle même pas du génocide de 40 000 personnes à Gaza."

"On devrait légitimement se poser la question"

Dans un entretien à l'hebdomadaire The Economist, publié jeudi dernier, Emmanuel Macron a assumé sa position sur le possible envoi de troupes en Ukraine : "Si les Russes devaient aller percer les lignes de front, s'il y avait une demande ukrainienne (NDLR : ce qui n'est pas le cas aujourd'hui), on devrait légitimement se poser la question".

Le collectif pacifiste Limousin envisage un nouveau rassemblement le 15 mai 2024, à l'occasion de la journée internationale de l'objection de conscience.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité