Page environnement "Pour ma planète" : à Limoges, l'éclairage nuit aux chauves-souris

Publié le Mis à jour le
Écrit par doublon - martial doublon - codet-boisse
Limiter la pollution lumineuse des lampadaires pour protéger les chauve-souris
Limiter la pollution lumineuse des lampadaires pour protéger les chauve-souris © FTV - Jean-Marie Arnal

La pollution lumineuse est devenu un enjeu environnemental notamment pour les chiroptères. Plusieurs communes tendent à limiter leur éclairage nocturne. Explications sur Limoges et environs...

La mission de Julie Sowa-Doyen Veyrac à l'Observatoire de la biodiversité de Limoges Métropole : réduire la pollution lumineuse pour permettre la préservation d'espèces nocturnes et crépusculaires comme les chauves-souris.

C'est connu, les chauves-souris n'aiment pas la lumière...

Les chauves-souris sont des espèces que l'on dit lucifuges. L'éclairage public les oblige à faire des détours pour aller se déplacer sur des sites de chasse par exemple.

Julie Sowa-Doyen, chargée de mission à l'Observatoire de la biodiversité de Limoges Métropole

Pipistrelle, Grand Rhinolophe, Grand Murin... Il existe plusieurs espèces de chauves-souris. On en trouve quatorze sur les communes de l'agglomération de Limoges, certaines municipalités en comptent dix-huit.

A l'aide d'un appareil enregistrant les ultra-sons et les restituant ensuite à l'oreille humaine, les espèces sont comptabilisées. Depuis 2018, une "trame nocturne" est élaborée dans le but d'améliorer l'éclairage public.

Chaque commune a des actions à mettre en place au lampadaire près. Supprimer cet éclairage entre mi-mai et mi-septembre, cela permet aux espèces de mieux se déplacer, mieux se nourrir, de mieux nourrir les jeunes et d'avoir des populations qui restent stables.

Julie Sowa-Doyen

Eclairer moins pour éclairer mieux

Sur les vingt communes de Limoges Métropole, comme Veyrac, quatre pratiquent une extinction plus restrictive qu'auparavant. Elles éteignent les lampadaires de 22h30 au lever du soleil.

On ne va pas demander d'extinctions l'hiver, ce serait un non-sens car les riverains en ont besoin et les espèces se déplacent moins à cette période. L'idée, c'est de réduire l'éclairage sur des portions où l'on a constaté des déplacements d'espèces pour leur faciliter la tâche.

Julie Sowa-Doyen

Préserver les gîtes des chauves-souris

On peut avoir des églises par exemple. Elles sont assez intéressantes pour les chauves-souris pendant l'été pour la reproduction. Toutes les femelles vont se mettre en grappes, former des groupes de reproduction.

Julie Sowa-Doyen

Des chiroptères qui cherchent des espaces suffisamment grands et chauds pour les accueillir. Toitures, combles, caves sont très prisés par les chauves-souris qui, rappelons-le, sont toutes protégées par la loi française

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.