Page santé : faire le choix de l'allaitement ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Colyne Rongere
Allaitement, biberon, quel choix ?
Allaitement, biberon, quel choix ? © PIXABAY

Cette année, à l’Hôpital mère-enfant de Limoges, 7 femmes sur 10 ont choisi d’allaiter leur nourrisson. L’allaitement est un choix, aussi naturel soit-il, il n’est pour autant pas inné et doit faire l’objet d’un suivi régulier.

Depuis 10 ans, l’allaitement est une option que choisissent 70% des femmes au niveau régional et national. C’est le cas d’Hélène, maman de Sasha, 3 jours. Pour son premier enfant, cette femme a opté pour une solution respectueuse de son « immunité ».

 Le lait maternel correspond entièrement à l’enfant, au niveau de la digestion, au niveau des apports, il n’y a pas mieux […] on peut lui donner n’importe quand.

Un accompagnement nécessaire

Naturel mais pas inné, l'allaitement fait l'objet d'un suivi spécifique au service gynécologie-obstetrique de l'hôpital mère enfant à Limoges. Si un des cours d'accompagnement pré-naissance est dédié à ce sujet pour les jeunes parents, la mise en pratique doit aussi être surveillée de près par les aides-soignantes.

A raison de 8 à 12 tétés par jours, dès les premiers jours du nouveau-né, il est bon de rappeler quelques gestes simples aux jeunes mamans, comme le fait Mireille Rebeyrat, sage-femme à l'hôpital mère-enfant de Limoges.

Comme tout apprentissage, il y en a qui sont douées, d'autres pour qui c'est plus compliqué […], le papa doit être présent, aider les mamans et les accompagner.

Pour certaines femmes, comme Victoire, jeune maman, allaiter peut aussi être synonyme de douleurs, il s'agit alors de s'adapter.

Je voulais quelque chose qui soit le plus naturel possible […] je ne voulais pas gâcher ça en donnant le biberon. Alors oui, ça fait mal, mais il y a des solutions, il y a des produits, des manières de faire, on se débrouille.

Des conseils oui, mais nulle obligation

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), le ministère de la Santé et la Société française de Pédiatrie préconisent l'allaitement maternel exclusif au cours des six premiers mois, à condition qu'il résulte d'un choix de la mère, comme le souligne Sarah Wehbe, sage-femme coordinatrice HME.

On a le droit d'essayer, on a le droit que ça marche et de se rendre compte que c'est difficile, on a le droit de changer d'avis et on a le droit d'alterner sein et biberon, de trouver ce qui nous convient et ce qui convient au bébé.

Depuis près de 10 ans les chiffres stagnent. L'allaitement, adopté par plus de la moitié des Françaises, se voit interrompu dès que ces dernières reprennent le travail. Dans certains pays nordiques, les femmes allaitent jusqu'à près d'un an en moyenne.

 

Page santé : faire le choix de l'allaitement ? ©France 3 Limousin

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.