Pas de logement social à Verneuil-sur-Vienne pendant trois ans

Verneuil-sur-Vienne et Rilhac Rancon en Haute-Vienne dispensés de construire des HLM durant trois ans grâce à un nouveau décret gouvernemental. Celui-ci autorise désormais 232 communes françaises à ne pas en construire durant 3 ans.
 
A Verneuil, il y a 25 logements sociaux actuellement contre 392 imposés par la loi.
A Verneuil, il y a 25 logements sociaux actuellement contre 392 imposés par la loi. © Angélique Martinez
Verneuil sur Vienne, cette commune située à l’ouest de Limoges abrite 4899 habitants, plusieurs commerces et une école en restructuration. La population qui y réside est assez jeune, 26% des habitants ont moins de 20 ans. Depuis 10 ans, ici on construit du logement social, mais pas suffisamment selon la Loi SRU.

A Verneuil, il y a 25 logements sociaux actuellement contre 392 imposés par la loi. Un manque certain mais l'adjointe à la mairie en charge de l'habitant, Anne-Marie Coignoux s'en défend. 

Ce qui faut c'est ne pas faire n'importe quoi. Il faut faire des programmes où il y a une mixité générationnelle de façon à ce qu’il y est du bien vivre ensemble.


Trois secteurs de la commune proposent des hlm : Il existe des petites maisons ou des appartements dans le centre-ville, des logements à la sortie de la commune, et des pavillons avec espaces verts où se plaisent les habitants de Verneuil.

Cela fait 3 ans qu’on est locataire ici, le cadre est très agréable, la commune aussi et on a été accueilli correctement.

 

© Angélique Martinez
Ce panel d'habitations sociales varié permet à Verneuil sur Vienne d'attirer de nouveaux habitants chaque année même s'il en manque beaucoup par rapport à ce qu'impose la loi comme l'explique son maire Pascal Robert.

On a grandi très vite, la population a doublé en 25 ans et pendant que vous courez après des salles de classes et des bâtiments publics, l’action publique ne peut pas tout couvrir et on a été débordé sur l’habitat social.  


Pendant 3 ans, Verneuil ne paiera donc pas les pénalités de 60 000 euros d'amende pour manque de logements sociaux. Mais, Limoges Métropole souhaite harmoniser le logement social sur tout le territoire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement société économie politique