• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Perquisition au siège de Legrand à Limoges

Les forces de l'ordre ont mené une perquisition au siège social de Legrand à Limoges / © Valérie Agut
Les forces de l'ordre ont mené une perquisition au siège social de Legrand à Limoges / © Valérie Agut

La justice a des soupçons d'entente illicite sur les prix entre les principaux fabricants de matériels électriques français, parmi eux l'entreprise Legrand... Une perquisition a eu lieu le 6 septembre 2018 au siège social à Limoges. 

Par France Lemaire

La direction a réuni les salariés du siège de Legrand à Limoges hier matin, le 6 septembre, pour les informer de la perquisition à venir dans le courant de la journée, sans leur en donner la raison. 

Les forces de l'ordre se sont montrées discrètes, certains salariés ne se sont même pas aperçus de leur présence. 

En tout, douze perquisitions ont été menées hier chez différents fabricants de matériel électrique dont Legrand à Limoges, ou Schneider Electric... elles se sont déroulées dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en juin par le Parquet de Paris pour "entente illicite", "faux et usage de faux", "abus de confiance", "abus de biens sociaux", "blanchiment de fraude fiscale" et  "corruption d'agents privés et corruption d'agents publics"

Conséquence de ces perquisitions ? Ce matin à la bourse, Legrand reculait de 1,24% à 62,26 euros et Schneider Electric de 1,98% à 66,50 euros. 
 
Perquisition au siège de Legrand à Limoges
12 perquisitions ont donc été menées le 6 septembre 2018 chez différents fabricants de matériel électrique ... dont Legrand à Limoges. Dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en juin dernier par le Parquet de Paris. Les 2000 salariés limougeauds se disent très inquiets. Intervenant : Lionel Guy Secrétaire de la CGT Legrand  -  reportage : Olivier Faissolle et Valérie Agut montage : Sébastien Passelergue

A lire aussi

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus