Pistes cyclables : Limoges se connecte à sa périphérie

Le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari annonce un accompagnement de l’Etat pour 194 projets d’aménagements cyclables. A Limoges, deux voies vertes seront bientôt construites pour aller au Palais-sur-Vienne et à Couzeix.

A Couzeix, au nord de Limoges, une voie verte protégée est en cours de construction pour se rendre du centre vers une zone d'activité.
A Couzeix, au nord de Limoges, une voie verte protégée est en cours de construction pour se rendre du centre vers une zone d'activité. © France 3 Limousin

L’annonce officielle date du vendredi 26 février : le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari a désigné les lauréats d’un appel à projets du Fonds mobilités actives "Aménagements Cyclables 2020", pour "la résorption de discontinuités d’itinéraires cyclables" et "l’aménagement d’itinéraires sécurisés" dans tous les territoires.

 

A terme, les voies vertes doivent permettre de relier Limoges à deux villes périphériques.
A terme, les voies vertes doivent permettre de relier Limoges à deux villes périphériques. © Google / France 3 Limousin

 

Avec deux projets retenus, la communauté urbaine de Limoges est très concernée : des voies vertes seront bientôt construites pour relier la ville centre au Palais-sur-Vienne et à Couzeix.

Des travaux déjà en cours

A Couzeix, au nord de Limoges, une voie verte protégée est en cours de construction pour se rendre du centre vers une zone d'activité. La traversée de la ville est également déjà en place.

Mais rien ne relie encore Couzeix à Limoges, la capitale. C'est ce manque qui va être comblé.

Pour le maire de Couziex Sébastien Larcher, c’est une excellente nouvelle : "Le bassin d’emploi pour Couzeix reste vers Limoges. Nous avons un enchevêtrement de virages dans le sud de la commune vers Limoges qui peut pousser certains cyclistes à ne pas prendre leur vélo pour des raisons de sécurité."

 

Des budgets importants

Le gouvernement vient d'annoncer qu'il allait subventionner ces travaux, avec une deuxième voie verte qui reliera Limoges au Palais-sur Vienne, en bordure d'une autre route hostile pour les cyclistes, la départementale 29.

La maire du Palais-sur-Vienne, Ludovic Géraudie, salue un désenclavement, mais pas seulement : "On est sur un axe avec 10 000 véhicules par jour. L’enjeu, c’est de sécuriser cet axe, et de répondre aux aspirations de notre temps avec des mobilités douces."

Le budget de ces futures voies vertes se compte en centaines de milliers d'euros, avec à chaque fois une rivière à traverser. Les travaux doivent débuter cette année.

L'association Véli-Vélo enthousiaste

Le président de l'association Véli-Vélo, Jérôme Fraisse, était l'invité du 12/13 de France 3 Limousin ce mercredi 3 mars. 

Pour lui, ces aménagements représentent une excellente nouvelle, car la peur de l'accident est un frein important pour la pratique du vélo en ville. Il regrette cependant un manque de concertation entre son association et l'agglomération de Limoges. 

 

Les 30km/h en question

Autre sujet qui intéresse les cyclistes de Limoges : une baisse de la vitesse de 20 km/h en centre-ville, envisagée par la municipalité. L'objectif est de diminuer les risques d'accident de 50%, et de réduire les distances de freinage. 

Au début de l'année, les habitants étaient invités à donner leur avis dans une concertation publique. 1500 personnes se sont exprimées (1% de la population), et les avis sont partagés : seules 46% sont favorables au projet. Le sujet doit maintenant être présenté aux conseils de quartiers.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports environnement