Plus d'une tonne de résine de cannabis saisie par la police judiciaire de Limoges

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Gauthier .

Plus de six mois d'enquête et une saisie record de plus d'une tonne de cannabis. La police judiciaire de Limoges a permis l'interpellation de cinq trafiquants parmi lesquels un limougeaud vivant dans le quartier de Beaubreuil.

C'est en enquêtant sur ce Limougeaud installé dans le quartier de Beaubreuil que la Police Judiciaire de Limoges, a pu réaliser une saisie record d'une tonne et 47 kilos de résine de cannabis. La drogue venait d'Espagne et était destinée aux réseaux d'Île-de-France.

Elle transitait dans un poids lourd, le limougeaud, au volant d'un véhicule de moindre envergure servait   "d'ouvreur" au camion. L'homme était un habitué de ce type de missions.

L'enquête menée conjointement par la Police Judiciaire de Limoges, la Sûreté Départementale de la Haute-Vienne et le Groupement Interministériel de Recherches du Limousin a permis de cibler l'homme, défini comme un "mercenaire" du transport de drogue par les enquêteurs. Le limougeaud vendrait ses services à différents réseaux pour le convoi de substances illicites, généralement des quantités  moindre par rapport à cette prise exceptionnelle. 

La surveillance du convoi s'est faite dès la frontière avec l'Espagne en collaboration avec la police de Toulouse et de Bordeaux. Et l'interpellation a eu lieu en région parisienne, par les enquêteurs limougeauds mais également ceux de l'Office Anti-Stupéfiant de la Police Judiciaire (l'OFAST).

Ainsi, le 11 août 2022, cinq personnes ont  été interpellées à leur arrivée sur le lieu de déchargement en région parisienne. Le Limougeaud initialement visé par l'enquête, un accompagnant dans le véhicule "ouvreur", le chauffeur du poids lourd, et deux individus présents sur le lieu de livraison.

La fouille du camion et du véhicule "récupérateur" ont permis la saisie d'une tonne et 47 kilos de résine de cannabis.  Il s'agit de la plus importante saisie de résine de cannabis réalisée par la police judiciaire de Limoges.

Les cinq personnes ont été placées en détention provisoire, elles sont mises en examen pour importation de stupéfiants en bande organisée, trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité