Polémique après l'élection de Jean-Paul Denanot à la présidence du conseil de surveillance du Chu de Limoges

Le président de la région Limousin, qui brigue ce dimanche un mandat de député européen, a été élu la semaine dernière à la place d'Alain Rodet, l'ancien maire PS. Mais cette élection a heurté Emile Roger Lombertie, actuel maire UMP de la ville, lui même médecin et candidat au poste.

Chu de Limoges
Chu de Limoges
En fait, tout s'est joué ce vendredi 16 mai à 9h30. Tous les membres du conseil de surveillance étaient présents au grand complet. Emile Roger Lombertie a déposé sa candidature, ignorant que Jean-Paul Denanot allait briguer lui aussi la présidence. N'ayant aucun doute sur l'issue du vote, le nouveau maire de Limoges a alors retiré sa candidature. Jean-Paul Denanot a été élu avec 10 voix, quatre abstentions et un bulletin nul.

La réaction d'Emile Roger Lombertie a été vive. Dans communiqué, le maire UMP dénonce "une manipulation politique visant à camoufler une gestion défaillante au Chu". 

Voici notre reportage ( E. Braud. S.Chassaigne)


Intervenants:
Florence Metge, secrétaire générale CGT du CHU, membre du conseil de surveillance
Emile Roger Lombertie, maire de Limoges (UMP)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique santé