Polémique. La caserne de pompiers rénovée, les élus des communes alentour attendent des explications avant de payer la note

Le centre de secours de Nantiat, en Haute-Vienne, qui accueille 27 pompiers volontaires, vient d'être rénové et agrandi. Mais le coût de sa rénovation est au cœur d'une polémique. Chaque municipalité qui bénéficie de ce service doit normalement participer proportionnellement à son nombre d'habitants. Mais certaines communes estiment ne pas avoir été suffisamment informées.

À Nantiat, la rénovation et l’agrandissement du centre de secours étaient attendus depuis longtemps. Les travaux qui ont duré environ un an viennent de s’achever. Les combles de la caserne ont été aménagés pour accueillir des chambres et deux salles de bains. Une nouvelle salle de repos a également été créée. Une bonne nouvelle pour la petite caserne qui compte aujourd’hui vingt-sept pompiers et espère ainsi susciter des vocations, dans un contexte où le recrutement de volontaires est de plus en plus difficile. 

Cela va nous permettra d’accueillir de nouveaux profils, par exemple des étudiants ou des personnes qui ont une activité en télétravail.

Colonel Jean-Frédéric Delaune

Directeur-adjoint SDIS 87

Cette rénovation, d’un coût global de 233 000 euros, a été en grande partie financée par le conseil départemental de la Haute-Vienne (40%), la préfecture (20%) et le SDIS (10%). Les trente pour cent restants, soit environ 70 000€, sont à la charge de la commune de Nantiat, propriétaire du bâtiment. Mais dans l’usage, la plupart du temps, ce montant est partagé par l’ensemble des communes qui bénéficient de ce service, proportionnellement aux nombres d’habitants. Au total, elles sont douze. Problème, dans le cas de Nantiat, certaines communes ont du mal à digérer la note. C’est le cas de Saint-Jouvent qui se retrouve à payer 11 000 euros. 

On a le montant, mais on n’a pas le détail de ce qui a été fait. Est-ce que ce montant correspond au projet initial ou est-ce qu’il y a eu des dépassements et si oui pourquoi ? On manque de détail.

Jany-Claude Solis

Maire SE de Saint-Jouvent

 

Même son de cloche à Peyrilhac qui a décidé de reporter la délibération pour le paiement de la note, dans l’attente des explications de Nantiat.

De son côté, la mairie nantiaude assure que l’ensemble des communes a été largement informé du projet lors des conseils communautaires. On reconnaît toutefois une petite erreur de communication et on reste disposé pour discuter du problème avec les autres élus.

Y’a pas de facture encore, mais tout sera discuté et négocié au cours de réunions qui auront lieu entre les maires.

Jean-Paul Perraudin

Adjoint au maire SE de Peyrilhac 

Quel que soit son mode de financement, le nouveau centre de secours de Nantiat sera inauguré le 18 mars prochain.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité