Prêts Garantis par l'Etat : 900 millions d'euros à rembourser pour les entreprises du Limousin

Pour faire face à la crise sanitaire, 6 000 entreprises du Limousin ont souscrit un PGE (Prêt Garanti par l'Etat). Depuis le 30 juin 2022, ce dispositif d'aide exceptionnelle a pris fin et les entreprises ont 6 ans maximum pour rembourser les sommes empruntées qui s'élèvent à 900 millions d'euros.

Pour faire face au choc économique lié à la crise du coronavirus et soutenir le financement bancaire des entreprises, le gouvernement a mis en oeuvre au printemps 2020 un dispositif d'aide exceptionnelle : le prêt garanti par l'État (dit PGE). Le dispositif a pris fin le 30 juin 2022 : les entreprises ont 6 ans maximum pour rembourser les sommes empruntées. 

En Limousin, environ 6 000 entreprises ont souscrit des PGE pour un montant de 900 millions d'euros selon les informations de la Banque de France en date du 31 décembre 2021. Thomas Vidal a ouvert son restaurant à Limoges 6 mois avant le premier confinement : rapidement à cours de trésorerie, ce restaurateur a profité du PGE pour emprunter 70 000 euros, une somme qu'il doit rembourser d'ici 2026: "Je suis à peu près à 900 € par mois en plus, ça fait casiment la moitié de mon prêt déjà pour mon fonds de commerce. C'est comme si j'augmentais de 40% mes charges sur le restaurant". 

Nous avons 44% des entreprises qui ont commencé à rembourser leur PGE ce qui est une proportion très importante et qui n'ont pas spécialement de difficultés. Cela rejoint d'ailleurs nos statistiques de médiation du crédit car on a très très peu d'entreprises qui nous ont sollicité pour que nous renégociions leur PGE

Philippe Saigne-Vialleix, directeur de la Banque de France en Haute-Vienne le 23 août 2022

Julien Caro, lui, a attendu le dernier moment pour profiter du dispositif. Dans son restaurant "L'Essentiel" à Limoges, il emploie 4 salariés. La conjoncture post-Covid l’a obligé à emprunter 40 000 euros. Pas suffisant pour lui redonner le moral : "Si jamais on ne réussit pas à retrouver une situation stable dans les années à venir, entre la fréquentation, les PGE qui vont arriver et l'inflation qui monte, on va au-devant de gros problèmes". 

 A ce jour, seules 3% des entreprises ayant souscrit un PGE ont fait faillite selon la Banque de France.

Une fois débloqué, le PGE doit être remboursé dans les six ans, une durée et des mensualités qui peuvent être renégociées, comme l'explique José Montintin, directeur appui aux entreprises à la CCI de Haute-Vienne : "Lorsqu'il s'agit d'un PGE inférieur à 50 000 €, on peut se retourner vers la Banque de France et la médiation du crédit. Lorsque le PGE est plus important, il faut contacter les finances publiques pour solliciter leur appui dans la négociation avec le banquier". A ce jour, seules 3% des entreprises ayant souscrit un PGE ont fait faillite selon la Banque de France.