• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Des raies géantes d'Amazonie débarquent à l'aquarium de Limoges

Pour les moment, les raies géantes d'Amazonie restent au fond du bassin. / © Valérie Agut
Pour les moment, les raies géantes d'Amazonie restent au fond du bassin. / © Valérie Agut

L'aquarium vient d'accueillir pour un an un groupe de sept raies géantes d'Amazonie en provenance de Montpellier, avec pour objectif de les aider à se reproduire pour le plus grand bonheur des visiteurs. 

Par Thibault Marotte

Impossible de les rater. L'aquarium de Limoges a accueilli, fin juillet 2018, sept raies géantes d'Amazonie en provenance de l'aquarium de Montpellier, sous la forme d'un prêt. C'est la quatrième espèce de raie de l'établissement sur un total de 300 espèces de poissons ainsi que des tortues et des caïmans. 

Allant de 30 à 70 centimètres, les raies géantes d'Amazonie vivent en eau douce. Leur peau noire avec des motifs blanc leur permet de facilement se camoufler pour éviter le danger. 
 

Objectif reproduction


Cette opération vise à faire reproduire les femelles. A Montpellier, les raies étaient séparées par sexe, le bassin ne pouvait pas toutes les accueillir. "Dans un petit bassin, elles auraient pu se faire du mal", assure David Branthome, directeur de l'aquarium et soigneur.

Le bassin de 45 000 litres d'eau de l'aquarium de Limoges permet de faire vivre les sept raies ensemble sans qu'il n'y ait un risque d'accident. La raie est ovipare, elle va garder les oeufs à l'intérieur de son corps. 
 

Travail d'entraînement médical


Les soigneurs doivent maintenant veiller à la bonne forme des poissons. Pour cela, des sessions d'entraînement médical sont organisées. Pour nourrir les raies, un tuyau est utilisé pour acheminer les vivres tout en bas du bassin elles ont pour l'instant leurs habitudes.

Et elles ont droit à plusieurs légumes : des courgettes, des brocolis mais aussi du poulpe et des moules, un repas complet. "En une semaine, elles ont compris qu'il fallait venir près du tuyau pour manger", raconte David Branthome.
 

Un suivi personnalisé


Le prochain objectif est de réussir à faire manger les raies en haut du bassin où une plateforme spéciale a été installée. Une fois les animaux habitués, les soigneurs pourront alors effectuer des échographies sur les femelles pour surveiller l'état des oeufs, lorsqu'elles monteront à la surface.

Des interventions qui peuvent s'avérer risquées. Au bout de la queue de l'animal, le dard peut parfois être mortel pour l'homme. Une fois venus au monde, une partie des bébés raies resteront à Limoges, les autres seront donnés avec l'accord de Montpellier à d'autres établissements. 
 
Reportage - Des raies géantes d'Amazonie débarquent à l'aquarium de Limoges
Reportage : Mary Sohier, Valérie Agut et Bastien Boulesteix Intervenants : David Branthome (Soigneur)

 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus