Cet article date de plus de 5 ans

Réforme territoriale : elle pourrait remettre en cause l'université confédérale Leonard de Vinci

L'avenir de la communauté d'université formée par les facultés de Limoges, Poitiers, Tours, Orléans et la Rochelle pourrait-être remis en cause. Un rapport stipule le souhait de l'Éducation nationale de calquer la carte des universités sur celle des nouvelles grandes régions.

La réforme territoriale mettrait-elle la communauté d'université en danger ?
La réforme territoriale mettrait-elle la communauté d'université en danger ? © FR 3 Limousin
Les universités de Limoges, Poitiers, Tours, Orléans et la Rochelle ont lié leur avenir pour former ensemble, par décret, l'université Léonard de Vinci. Mais pour combien de temps ? Un rapport émanant du ministère de l'Éducation nationale daté d'avril 2015 indique que les communautés d'universités devront tenir compte de la réforme territoriale.

Une prérogative qui devrait "entraîner un nouveau regroupement conforme à la nouvelle académie", stipule le texte. De quoi susciter des inquiétudes quant à une remise en cause de l'existence de la communauté d'université. Car "les cinq universités avaient candidaté sur un projet qui devait amener des financements. Ce projet n'a pas été retenu par le ministère", explique Bernard Védrenne, membre du conseil d'administration de l'université de Limoges.

Projet avorté ?

En effet, le projet présenté dans le cadre d'un concours national commun aux 5 universités, expliquait pourquoi ces dernières souhaitaient se regrouper. Malgré cela, la présidente de l'université de Limoges est sereine et ne craint pas pour l'avenir de la communauté. De même pour Gérard Vandenbroucke, président (PS), du Conseil régional du Limousin. 

"J'entends des bruits qui circulent mais le ministère, en aucun cas, ne m'a communiqué quoi que ce soit"






La principale crainte des universitaires limousins, en cas de refonte de la communauté, serait de ne plus être réellement entendus s'ils étaient rattachés à la région Aquitaine comme le prévoit la réforme territoriale.

VIDEO - Réforme territoriale : elle pourrait remettre en cause l'université confédérale Leonard de Vinci

Lieu : Limoges, lundi 24 août 2015

Intervenants

1- Bernard Védrenne, Membre du conseil d'administration de l'université de Limoges (CGT)
2- Hélène Pauliat, présidente de l'université de Limoges
3- Gérard Vandenbroucke, président (PS), du conseil régional du Limousin

durée de la vidéo: 01 min 48
Réforme territoriale : elle pourrait remettre en cause l'université confédérale Leonard de Vinci





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société